Description fonds - Bibliothèque et Archives nationales du Québec

PISTARD

Cote : CLG58


Centre : BAnQ Vieux-Montréal


Titre, Dates, Quantité
Fonds Louis Dupire . - 1856-[photocopiés 1995?]; surtout 1914-1942
- 0.25 mètre(s) linéaire(s) de document(s) textuel(s)
- 22 photographie(s) : 20 épreuves, 2 négatifs
- ( : Administration:Gestionnaire privé;Associations:Environnement,Santé et services sociaux;Télécommunications:Presse écrite; botanique ; 0).

Notice biographique/Histoire administrative
Dupire, Louis (pseudonymes : Paul Anger, Louis Breton, Jacques Coeur, Louis Latzarus, Le Grincheux, Nemo, Nessus, Pascal, Sans-Quartier, Testis, Troisixes). Journaliste. Ploërmel (Bretagne, France), 5 décembre 1887 - Montréal (Québec), 19 juin 1942. Fils d'Eugène Dupire et de Louisa Le Terte; marié à Yvonne d'Estimauville, le 4 mai 1914; père de Bernard, Marie, Thérèse, Jean, Jacques et Pierre. Études primaires à Cohoes (New York); études classiques au Collège de L'Assomption et au Séminaire de philosophie (Montréal). Il n'a que deux ou trois ans quand sa famille décide de venir s'établir en Amérique, d'abord à Prince Albert (Saskatchewan), puis à la Baie Sainte-Marie, en Acadie. Sa famille habite ensuite l'État de New York, à Cohoes, puis s'installe au Québec. Après avoir songé un moment à l'étude de la médecine et travaillé comme interne à l'hôpital Notre-Dame de Montréal, il opte pour le journalisme. À l'emploi des journaux Le Canada, La Patrie et La Presse durant quelques années, il entre au Devoir en 1912, où il exerce sa profession pendant trente ans, jusqu'à sa mort. Il y débute dans le reportage général et devient ensuite correspondant parlementaire à Québec principalement, puis à Ottawa. Secrétaire de la rédaction et membre du conseil d'administration du Devoir pendant de nombreuses années, il y publie des centaines, voire des milliers de nouvelles, de billets, de chroniques parlementaires et d'éditoriaux. Au cours des vingt dernières années, il s'occupe plus particulièrement des questions municipales et sociales, menant dans ces domaines des campagnes qui ont un grand retentissement et qui éveillent ses compatriotes à un ordre de préoccupations civiques alors peu répandues. Visant surtout la protection physique et morale de l'enfant ainsi que le bien-être et l'éducation de la jeunesse, il écrit notamment sur l'hygiène et la santé, et lance sans relâche des appels en faveur , des hôpitaux, du logement salubre, des oeuvres de charité telles des Terrains de jeux, des Gouttes de lait, etc. Défenseur acharné des Canadiens français, il appuie et encourage de nombreuses oeuvres sociales et joue un rôle de premier plan dans la genèse et la fondation de plusieurs oeuvres et mouvements, parmi lesquels le Jardin botanique de Montréal et les Cercles des jeunes naturalistes (CJN); il prend ainsi une part active à la campagne du concours de botanique qui lance le mouvement des CJN en 1930. Il est également membre fondateur de l'Institut de microbiologie et d'hygiène de Montréal, et patron du Cercle Amédée-Marsan des Jeunes naturalistes du Collège de L'Assomption, son alma mater. Distinction honorifique : membre à vie de la Société canadienne d'histoire naturelle. Publications : Le petit monde : recueil de billets du soir, 1919; Le catéchisme des électeurs d'après l'ouvrage de A. Gérin Lajoie (en collaboration), [1935?]; Comment se fait le Devoir (en collaboration), 1935; nombreux articles parus dans divers périodiques, dont l'Almanach de la langue française, Le Canada, Le Devoir, La Patrie et La Presse. Sources : La presse québécoise des origines à nos jours / André Beaulieu, Jean Hamelin. - T. 5, p. 195; Pseudonymes québécois / Bernard Vinet. - p. 302; catalogue Iris de BAnQ; fonds Louis Dupire .
Historique de la conservation/Source immédiate d'acquisition
Le fonds a été acquis du Centre de recherche Lionel Groulx. en juin 2009. Auparavant, le fonds avait été donné au CRLG par l'un des fils de Louis Dupire, Pierre Dupire, le 15 décembre 1994 .

Portée et contenu
Le fonds témoigne de la vie privée et des activités professionnelles de Louis Dupire ainsi que sa participation à la vie publique de son temps. Il renseigne notamment sur son rôle dans la genèse et la fondation du Jardin botanique de Montréal et sur sa contribution à divers autres mouvements et oeuvres sociales, de même que sur l'administration du journal Le Devoir et de sa société éditrice (l'Imprimerie populaire limitée). Il contient principalement de la correspondance échangée avec une soixantaine de personnalités de l'époque, dont Édouard Asselin, Jean Bruchési, René Chaloult, Oscar et Marius Dufresne, Maurice Duplessis, Mgr Anastase Forget, Jean Grégoire, Camillien Houde, Armand La Vergne, Armand Létourneau, Georges Léveillé, Albert Lozeau, le frère Marie-Victorin (F.É.C.), Édouard Montpetit, l'abbé Louis-Adolphe Pâquet, Georges Pelletier, Jean-François Pouliot, Adhémar Raynault, Antoine Rivard et le juge Thomas Tremblay. Le fonds comporte également de la correspondance de Louis Dupire avec ses enfants et son épouse, Yvonne d'Estimauville, de même que plusieurs documents de famille : correspondance, comptabilité domestique, extraits du registre d'état civil, testaments. On y trouve aussi quelques manuscrits d'articles et de textes de causeries; une vingtaine de photographies; ainsi qu'une documentation réunie après sa mort par les membres de sa famille, soit un grand nombre d'articles sur Louis Dupire publiés après son décès et des documents relatifs à divers hommages rendus à sa mémoire (dévoilement d'une plaque honorifique au Jardin botanique de Montréal, inauguration des serres Louis-Dupire, désignation d'une école par son nom, etc.) .

Source du titre composé propre
Titre correspondant au contenu de l'unité de description

Langue des documents
Les documents sont en français et en anglais.

Instrument(s) de recherche
Répertoire numérique du fonds Louis Dupire / François Gravel et Marie Léveillé. - 2007 , 17 pages.
INDEXÉ : NON.
SUPPORT DE CONSULTATION : Papier dactylographié (original ou copie sauf fichier).
LOCALISATION DU SUPPORT DE CONSULTATION : 604058.

Termes rattachés
Dupire, Louis, 1887-1942
Le Devoir (Journal)

Aide   Panier vide