Description fonds - Bibliothèque et Archives nationales du Québec

PISTARD

Cote : CLG15


Centre : BAnQ Vieux-Montréal


Titre, Dates, Quantité
Fonds Omer Héroux . - [19--], 1910-1957
- 0.04 mètre(s) linéaire(s) de document(s) textuel(s)
- 1 photographie(s)
- ( : Familles: Vie au quotidien/vie personnelle (journal de famille) ; 0).

Notice biographique/Histoire administrative
Héroux, Omer (pseudonymes : Jean Beauchemin, Prosper Bellehumeur, Jacques Blonville, Humanitarius, Rodolphe Ladouceur, Prosper Lapatrie, Charles Lefranc, J. Mondou, Alex Masson, Jean Richard). Journaliste et administrateur. Saint-Maurice (Comté de Champlain, Québec), 8 septembre 1876 - Outremont (Québec), 3 mai 1963. Fils aîné de Louis Dolor Héroux et d'Adélaïde Neault, frère d'Albert, Hector, Philippe Auguste, Irène et Onésime; marié en premières noces à Alice Tardivel (fille de Jules-Paul Tardivel), le 29 octobre 1904, et père de Lucie; veuf en juin 1908; marié en secondes noces à Bernadette Dufresne, le 20 septembre 1910, et père de Jean; veuf le 18 avril 1923; marié en troisièmes noces à Marie-Louise Rocque, le 12 juillet 1924. Études chez les Frères des écoles chrétiennes à Yamachiche, et au Petit Séminaire de Trois-Rivières. Il débute sa carrière de journaliste en 1896 à Trois-Rivières, où il est rédacteur au journal Le Trifluvien et collaborateur anonyme à la revue Le Mouvement catholique jusqu'à son départ pour Montréal en 1900. À Montréal, il collabore successivement aux périodiques Le Journal, La Patrie (vers 1903) et Le Pionnier, puis, à Québec, à L'Action sociale et à La Vérité (de 1904 à 1907), journal de son beau-père, auquel il continue de collaborer régulièrement jusqu'à son entrée au Devoir en 1910. Avec Louis Dupire et Georges Pelletier, il devient l'un des principaux collaborateurs d'Henri Bourassa, et détient au sein du journal d'importants pouvoirs rédactionnels et administratifs. Son appui aux minorités françaises du Canada et des États-Unis, son aide aux cultivateurs (Union catholique des cultivateurs), aux ouvriers (syndicats catholiques), à la jeunesse (Association catholique de la jeunesse canadienne-française, Jeunes naturalistes) et aux coopérateurs (Caisses populaires), lui valent d'être le journaliste le plus apprécié des lecteurs après Bourassa, à qui il succède officiellement en 1932 comme rédacteur en chef. La maladie le mène graduellement à abandonner ce poste au début des années 1950, avant sa retraite en 1957. Secrétaire de la Ligue nationaliste d'Olivar Asselin en 1903-1904, il est l'un des fondateurs de l'Association catholique de la jeunesse canadienne-française. Il participe en 1913 à la fondation de la Ligue des droits du français et devient le premier directeur de sa revue, L'Action française (1917-1921). Distinctions honorifiques : doctorats honorifiques de l'Université Laval (Québec, 1937), de l'Université d'Ottawa (1939) et de l'Université Saint-Joseph (Nouveau-Brunswick, 1957); officier de l'Ordre de la fidélité française (Comité de la survivance française), 1948. Publications : Comment se fait le Devoir (en collaboration), 1935; nombreux articles parus dans divers journaux et revues, dont L'Action française, Le Devoir, Le Nationaliste, Le Trifluvien et La Vérité. Sources : Omer Héroux : 1876-1963 : vie, carrière, intimité, jusque vers la mi-juillet 1924 / notes par Jean Héroux. - p. 2-40; Pseudonymes québécois / Bernard Vinet. - p. 312-313; dossiers administratifs du CRLG .
Historique de la conservation/Source immédiate d'acquisition
Les documents de ce fonds ont été découverts en 1996 lors du traitement du fonds Imprimerie populaire limitée .

Portée et contenu
Le fonds renseigne surtout sur la vie privée d'Omer Héroux, notamment sur ses relations familiales et sur les relations personnelles qu'il a établies en marge de sa carrière de journaliste. Le fonds est principalement constitué de correspondance d'Omer Héroux échangée avec plusieurs membres de sa famille et un grand nombre de personnalités québécoises, notamment Blanche Lamontagne-Beauregard, Michelle Le Normand et Lionel Groulx (ptre). Outre une photographie d'Armand La Vergne, il contient aussi des diplômes honorifiques, un contrat de mariage, des notes testamentaires, un contrat d'édition, un carton d'invitation et un certificat d'action. Le fonds comprend deux séries : documents textuels; document iconographique .

Source du titre composé propre
Titre correspondant au contenu de l'unité de description

Sources complémentaires
Le fonds Imprimerie populaire limitée (CLG56) contient une abondante correspondance d'Omer Héroux découlant des fonctions qu'il a exercées au journal Le Devoir, ainsi qu'un grand nombre des articles qu'il y a publiés; le fonds Famille Bourassa (CLG65) contient aussi plusieurs documents témoignant de sa carrière au Devoir et de son étroite collaboration avec le fondateur et directeur du journal, Henri Bourassa.

Instrument(s) de recherche
Répertoire numérique du fonds Omer Héroux / François Gravel et Marie Léveillé. - 2008 , 10 pages.
INDEXÉ : OUI.
SUPPORT DE CONSULTATION : Papier dactylographié (original ou copie sauf fichier).
LOCALISATION DU SUPPORT DE CONSULTATION : 604018.

Termes rattachés
Héroux, Omer, 1876-1963

Aide   Panier vide