Description fonds - Bibliothèque et Archives nationales du Québec

PISTARD

Cote : CLG18


Centre : BAnQ Vieux-Montréal


Titre, Dates, Quantité
Collection Jules-Paul Tardivel . - 1881-1891
- 0.06 mètre(s) linéaire(s) de document(s) textuel(s)
- ( : Associations / regroupements: Syndicalisme/Relations de travail ; Religion: Communautés religieuses (Diocèse de Trois-Rivières) ; 0).

Notice biographique/Histoire administrative
Tardivel, Jules-Paul (pseudonyme : Julius Tardeville). Journaliste, essayiste et romancier. Covington (Kentucky), 2 septembre 1851 - Québec (Québec), 24 avril 1905. Fils de Claude Tardivel et d'Isabella Brent; frère d'Anna (soeur Marie-Aloysius, de l'Ordre de Saint-Dominique); marié à Henriette Brunelle, le 5 février 1874; père d'Isabelle, Alice, Albertine, Paul et Georgine. Études classiques au Petit Séminaire de Saint-Hyacinthe, 1868-1872. Orphelin de mère à l'âge de trois ans, Jules-Paul Tardivel est confié aux soins de ses tantes, Emma et Frances-Isabella Brent, et de son oncle, l'abbé Julius Brent, à Saint-Luc-de-Danville (Ohio), puis à Mount Vernon (New York). Après ses études au Québec, il retourne aux États-Unis durant quelques mois et, déçu, rentre en janvier 1873 à Saint-Hyacinthe, où il commence modestement sa carrière journalistique comme homme à tout faire au Courrier de Saint-Hyacinthe, puis à La Minerve de Montréal. En juillet 1874, il s'installe à Québec comme «sous-rédacteur» au journal Le Canadien, alors sous la direction d'Israël Tarte, où on lui assigne les faits divers et la traduction des nouvelles étrangères. Il y devient bientôt rédacteur de la chronique politique, puis, en 1978, courriériste parlementaire à Ottawa. À partir de 1877, il y rédige aussi plusieurs articles de critique littéraire. Sur le conseil du père Zacharie Lacasse qui lui suggère de fonder un journal foncièrement catholique, il quitte Le Canadien en 1881 et fonde l'hebdomadaire La Vérité, journal qui connaît un grand rayonnement au Québec et pour lequel il agit comme directeur-propriétaire jusqu'à sa mort. Auteur de plusieurs livres et brochures, il est reconnu comme l'un des principaux interprètes de l'ultramontanisme et comme le père du séparatisme canadien-français sous le régime de la confédération. Publications : Vie du pape Pie IX : ses oeuvres et ses douleurs, 1878; L'anglicisme voilà l'ennemi : causerie faite au Cercle catholique de Québec, le 17 décembre 1879, 1880; Mélanges ou recueil d'études religieuses, sociales, politiques et littéraires : première série, 1887-1903; Notes de voyages en France, Italie, Espagne, Irlande, Angleterre, Belgique et Hollande, 1890; Polémique à propos d'enseignement entre M. J.-P. Tardivel, directeur de La Vérité, et M. C.-J. Magnan, professeur à l'École normale Laval et rédacteur à L'Enseignement primaire, 1894; Pour la patrie : roman du XXe siècle, 1895; La situation religieuse aux États-Unis : illusions et réalité, [1900]; La langue française au Canada : conférence lue devant l'Union catholique de Montréal, le 10 mars 1901, [1901]; nombreux articles parus dans divers journaux, dont Le Canadien, La Minerve et La Vérité. Sources : Dictionnaire des auteurs de langue française en Amérique du Nord / Réginald Hamel, John Hare, Paul Wyczynski. - p. 1270-1271; L'encyclopédie du Canada. - Montréal, 1987. - T. 3, p. 1902; Jules-Paul Tardivel (1851-1905), journaliste et écrivain : un soldat de Dieu : un pionnier de la souveraineté du Québec / Odilon Arteau; catalogue Iris de BAnQ .
Historique de la conservation/Source immédiate d'acquisition
Les documents de cette collection ont été découverts en 1996 lors du traitement du fonds Imprimerie populaire limitée, parmi les papiers personnels du journaliste Omer Héroux, gendre de Jules-Paul Tardivel par son premier mariage. On ignore comment Omer Héroux est entré en possession des documents .

Portée et contenu
La collection contient une soixantaine de lettres de Jules-Paul Tardivel adressées au docteur Georges-Allan Bourgeois, figure importante de l'ultramontanisme qui fut aussi l'ami et le confident de Mgr Laflèche. Cette correspondance porte principalement sur les conflits politico-religieux survenus à Trois-Rivières entre 1881 et 1891, et en particulier sur le projet de division du diocèse. Il y est question également du contenu éditorial du journal La Vérité et des démêlés de celui-ci avec Le Trifluvien. La collection contient aussi deux lettres de Jules-Paul Tardivel à J.O. Labrecque concernant les positions sociales défendues par la Société des chevaliers du travail et par son organe officiel, L'Union ouvrière. Chaque lettre est accompagnée d'une transcription dactylographiée non datée. La collection présente une lacune entre les années 1887 et 1891 .

Source du titre composé propre
Titre correspondant au contenu de l'unité de description

Termes rattachés
Tardivel, J.-P. (Jules-Paul), 1851-1905

Aide   Panier vide