Description fonds - Bibliothèque et Archives nationales du Québec

PISTARD

Cote : CA301,S21

CA301Fonds Cour supérieure. District judiciaire de Québec. Greffes d'arpenteurs (Québec)

Centre : BAnQ Québec


Titre, Dates, Quantité
Jean Guyon . - 1667-1679
- 0.07 mètre(s) linéaire(s) de document(s) textuel(s)
- 1 plan(s)

Restriction(s)
Restriction COMPLÈTE et permanente de consultation.
Remarque : Seule la copie d'un document reproduit est communiquée. RESTRICTION IMPÉRATIVE.
Source : ARCHIVES NATIONALES DU QUÉBEC, Normes et procédures archivistiques des Archives nationales du Québec, 6e édition revue et augmentée, Québec, Publications du Québec et Ministère de la Culture et des Communications, 1996, p. 111 (règle n°302)..

Notice biographique/Histoire administrative
Né à Saint-Jean-de-Mortagne dans le Perche en France le 1er août 1619, Jean Guyon est le deuxième enfant de Jean Guyon, maître maçon, et de Mathurine Robin. Il semble être arrivé dans la nouvelle colonie en 1634 lors de l’engagement de son père par Robert Giffard, seigneur de Beauport, qui a concédé cette même année à ce dernier une partie de sa seigneurie, l’arrière-fief Dubuisson. Premier arpenteur formé en Nouvelle-France par Jean Bourdon ou Martin Boutet, il exerce à partir de 1662, et peut-être avant, dans la région de Québec et sur l’Île-de-Montréal avec les titres d’arpenteur pour la seigneurie de Notre-Dame-des-Anges et, à compter de 1667, d’arpenteur royal. Au moment de son mariage avec Élisabeth Couillard, le 27 novembre 1645, il demeurait à Québec. Probablement dans les années 1660, il s’est installé à Château-Richer dans la concession qu’il a obtenue en 1650. C’est à cet endroit que les derniers de la famille de 13 enfants sont nés. Jean Guyon est décédé le 13 janvier 1694 à l’âge de 74 ans et 5 mois à Château-Richer. Si l’année 1679 de son dernier procès-verbal correspond à la fin de sa pratique, Jean Guyon aurait pratiqué ce métier environ 20 ans. Documents d’archives relatifs à l’arpenteur Jean Guyon autres que son greffe : Contrat de mariage : CN301,S263 – 27 novembre 1645 Concession à Jean Guyon d’un emplacement sur le quai de Québec : TL5,D37 Source : Dictionnaire biographique du Canada (Honorius Provost); PRDH; Dictionnaire généalogique des familles du Québec des origines à 1730 par René Jetté .

Portée et contenu
Cette série est constituée de 90 pièces dont 86 procès-verbaux d'arpentage, deux états de compte, un acte de vente de 1675 et un plan d’arpentage de 1673 d’une terre située au Bourg-Royal. La plus ancienne pièce concerne un arpentage effectué dans la seigneurie de Montréal le 21 mai 1667. La dernière pièce datée du 25 août 1679 est relative aux seigneuries de Lotbinière et de Sainte-Croix.

Le territoire couvert par les documents de l’arpenteur est le suivant : la ville de Québec, les arrière-fiefs d'Argentenay, de Lespinay et de Montplaisir ou Mistanguienne ou Grandpré-de-la-Redoute, les fiefs de la Pointe-au-Foin, Dubuisson et Morin ainsi que les seigneuries de Beaumont, Beauport, Deschambault, Gaudarville, La Bouteillerie, La Chevrotière, la Côte-de-Beaupré, La Poterie, la Rivière-du-Sud, la Rivière-Ouelle, Lauzon, l'Île-d'Orléans, L'Islet, Lotbinière, Montréal, Notre-Dame-des-Anges, Portneuf, Sainte-Croix, Saint-Joseph-du-Sud, Vincelotte, Vincennes, des Grondines, du Cap-Rouge, du Cap-Saint-Claude, Gamache et Saint-Joseph .

Langue des documents
Français.

Autres formats
Les documents textuels sont disponibles sur microfilm (M293\2).

Termes rattachés
Arpentage
Guyon, Jean, 1619-1694
Notre-Dame-des-Anges, de (Québec, Québec : Seigneurie)
Île-de-Montréal, de l' (Montréal, Québec : Seigneurie)

Aide   Panier vide