Description fonds - Bibliothèque et Archives nationales du Québec

PISTARD

Cote : MSS460


Centre : BAnQ Vieux-Montréal


Titre, Dates, Quantité
Fonds Yves Beauchemin . - 1958-2012
- 13.87 mètre(s) linéaire(s) de document(s) textuel(s)
- 137 photographie(s)
- 23 dessin(s)
- 16 vidéo(s)
- 78 bande(s) magnétique(s)
- 13 autre(s) document(s) : 2 insignes, 11 macarons
- ( : Arts de la scène : Cinéma, Musique; Littérature/Rédaction : Dramaturgie, Jeunesse, Oeuvres narratives ; 0).

Notice biographique/Histoire administrative
« (Noranda, (Abitibi), le 26 juin 1941 - ) Romancier, Yves Beauchemin obtient une licence ès lettres de l'Université de Montréal en 1965. Après deux années d'enseignement à Québec et à Montréal, il travaille chez l'éditeur HRW, où il s'occupe principalement des collections " Théâtre " et " Histoire ". Il réalise parallèlement un moyen métrage humoristique intitulé Burlex et écrit une cinquantaine de nouvelles, dont plusieurs sont publiées par les revues Sept-Jours et Dimensions. En 1969, il devient directeur musical et recherchiste à la télévision (Radio-Québec). Il vit de sa plume depuis 1983 et a collaboré, entre autres, au journal Le Devoir, aux revues Liberté, L'Actualité, Sept-Jours, etc. Il a été membre du bureau de direction de l'Union des écrivains québécois de 1984 à 1987. En 1974, Yves Beauchemin fait une entrée remarquée sur la scène littéraire avec la publication de L'Enfirouapé (de « enfirouaper », canadianisme, déformation de l'anglais " in for wrapped " signifiant approximativement " se faire rouler ") qui lui vaut le prix France-Québec 1975. Mais c'est en 1980, avec Le Matou que Yves Beauchemin connaît vraiment le succès. Ce roman remporte à la fois le Grand Prix littéraire de la Communauté urbaine de Montréal (1981), le Prix des jeunes écrivains du Journal de Montréal (1982) et le Prix du roman de l'été (Cannes, 1982). Gros volume de près de 600 pages, débordant d'action et d'imagination joyeuse, Le Matou est rapidement devenu un succès de librairie au Québec et a été repris en France par l'éditeur Julliard. Jean Beaudin en a fait l'adaptation cinématographique. Le Matou fut présenté en primeur au Festival des Films du Monde de Montréal, édition 1985. En 1989, Yves Beauchemin publie un autre roman à succès, Juliette Pomerleau. Ce nouveau roman de Beauchemin détrônera Le Matou auprès du public et des critiques, tant en France qu'au Québec. En effet, on lui attribue le Prix du grand public au Salon du Livre de Montréal (1989), le Grand Prix des lectrices de Elle, France (1990) et finalement le premier prix Jean-Giono 1990. Une série de dix heures pour la télévision, adaptée de ce roman, est diffusée en 1999. Grâce à ce nouveau prix, Yves Beauchemin poursuit une brillante carrière littéraire en France. En 1992, il écrit également le livret d'un opéra, Le Prix, mis en musique par le compositeur Jacques Hétu. En 2003, il est élevé au rang d'officier de l'Ordre national du Québec. Yves Beauchemin s'intéresse à la musique classique, à la politique, à la recherche médicale et, bien sûr, à la littérature. Son écriture est simple et claire, pleine d'humour, dans une langue compréhensible pour tous. » (Source: Katia Stockman, in site web de L'infocentre littéraire des écrivains québécois consulté le 18 mai 2018) .
Historique de la conservation/Source immédiate d'acquisition
Le fonds a été acquis de monsieur Yves Beauchemin en 1995, 2000, 2003, 2007 et 2015 .

Portée et contenu
Le fonds d’archives témoigne de la vie personnelle et professionnelle d’Yves Beauchemin, plus particulièrement, de son œuvre, de ses relations, de ses activités littéraires et de son engagement politique et social.

Outre quelques documents sur sa personne, sa famille, ses études et sa carrière de recherchiste à Radio-Québec, on y trouve une importante correspondance avec des institutions et de nombreuses personnes du monde littéraire, journalistique et politique, dont Victor-Lévy Beaulieu, Denise Boucher, Madeleine Gagnon, Pauline Gill, Raymond Lévesque, Dany Laferrière, Marie Laberge, Jacques Godbout , André Major, Réginald Martel, Gaston Miron, Hélène Pelletier-Baillargeon, Jean-Guy Pilon, Henri Tranquille, Pierre Vadeboncoeur et Jacques Parizeau.

Le fonds contient par ailleurs les manuscrits et les variantes de ses romans, nouvelles, récits, livres de jeunesse et livret d’opéra, dont les célèbres romans « Le Matou », « Juliette Pomerleau » et « Charles le téméraire ». On y trouve également plusieurs documents audiovisuels d’émissions et d’entrevues avec l’écrivain.

Le fonds comprend les dix séries suivantes:

S1- Affaires personnelles et professionnelles
S2- Correspondance personnelle et professionnelle
S3- Recherchiste à Radio-Québec
S4- Oeuvres d’Yves Beauchemin
S5- Activités littéraires
S6- Engagement politique et social
S7- Entrevues et émissions
S8- Promotion, diffusion et réception critique
S9- Prix et honneurs
S10- Oeuvres d'autres auteurs .

Source du titre composé propre
Titre correspondant au contenu de l'unité de description

Langue des documents
Français surtout, anglais, allemand, catalan, tchèque et suédois.

Sources complémentaires
Fonds Victor-Lévy Beaulieu (MSS408), Fonds Yves Thériault (MSS19), Fonds Marie-Claire Blais (MSS226), Fonds André Major (MSS46), Fonds Madeleine Gagnon (MSS285) et autres fonds d'écrivains.

Termes rattachés
Beauchemin, Yves, 1941-

Aide   Panier vide