Description fonds - Bibliothèque et Archives nationales du Québec

PISTARD

Cote : MSS467


Centre : BAnQ Vieux-Montréal


Titre, Dates, Quantité
Fonds Madeleine Ferron . - 1909-2003
- 1.25 mètre(s) linéaire(s) de document(s) textuel(s)
- 6 photographie(s)
- 2 dessin(s)
- 1 carte(s)
- 16 bande(s) magnétique(s) ( 16:00:00) : cassettes
- 56 autre(s) document(s)
- ( : Familles: Notable, Vie au quotidien/vie personnelle; Littérature: Oeuvres narratives; Télécommunications: Presse écrite, Radio ; 0).

Notice biographique/Histoire administrative
Madeleine Ferron est romancière et nouvelliste. Elle naît à Louiseville en 1922 et étudie d’abord au pensionnat des Sœurs de Sainte-Anne à Lachine puis en lettres à l'Université de Montréal au cours des années 1940. Elle s'inscrit en ethnographie à l'Université Laval dans les années 1960. En 1945, elle épouse l’avocat Robert Cliche et ils auront trois enfants. De l'union de ses parents, Joseph Alphonse Ferron, notaire et d'Adrienne Caron, naîtront cinq enfants soit, Madeleine, écrivaine, Jacques, médecin, politicien et écrivain, Marcelle, peintre et artiste sur verre, Paul, humaniste et médecin et Thérèse Ferron, journaliste. Auteure de nombreux recueils de nouvelles, d'essais et de romans, Madeleine Ferron collabore aussi à plusieurs revues et journaux dont "Le Devoir", "Liberté", "Le Sabord", "Critère", "Maclean’s", "Possibles", "Châtelaine", "L’actualité" et "l’Information médicale et paramédicale". Elle participe à de nombreuses émissions de radio et de télévision. Pour la rédaction de ses romans "Sur le chemin Craig", 1983 et "Adrienne : une saga familiale", 1993, l’auteure réunit de la documentation concernant une affaire de meurtre, mettant en scène l’établissement des Irlandais au Canada au cours du XIXe siècle, et des archives familiales utilisées en vue de rédiger l’histoire de la famille Caron. À titre d'écrivaine, elle obtient le premier prix du Concours des nouvelles historiques de la revue "Châtelaine" en 1967 pour "Napika" et celui des Éditions La Presse en 1981 pour "Histoires édifiantes". L’auteure reçoit aussi une mention du prix France-Québec, en 1967, pour "La Fin des loups-garous" et une autre, offerte par le Grand prix littéraire de Montréal en 1972 pour "Le Baron écarlate". En 1992, elle est sacrée chevalier de l’Ordre national du Québec. En collaboration avec son mari Robert Cliche, elle s'implique sur le plan politique et rédige des essais sur les Beaucerons : "Quand le peuple fait sa loi", 1972 et "Les Beaucerons, ces insoumis", 1974. Elle milite en faveur du «oui» lors des deux référendums québécois, puis devient commissaire gouvernementale et membre de plusieurs organismes dont la Commission des biens culturels du Québec, le Conseil des sites et monuments historiques, la Fondation Robert-Cliche et la Société du patrimoine des Beaucerons. Grâce à ses propres activités, mais aussi au rayonnement des membres de sa famille et de son mari, Robert Cliche, elle rencontre de nombreuses personnalités publiques et entretient de nombreux échanges sous forme de correspondance. Parmi les oeuvres principales de l'auteure, nous retrouvons "Coeur de Sucre", recueil de contes, 1966; "La fin des loups-garous", roman, 1966; "Le Baron écarlate", roman, 1971; "Quand le peuple fait sa loi", essai, 1972; "Les Beaucerons, ces insoumis : petite histoire de la Beauce", essai, 1974; "Le chemin des dames", recueil de nouvelles, 1977; "Histoires édifiantes", recueil de nouvelles, 1981; "Sur le chemin Craig", roman, 1983; "Un singulier amour", recueil de nouvelles, 1987; "Le Grand théâtre", recueil de nouvelles, 1989; "Adrienne, une saga familiale", roman, 1993. SOURCES Bélanger, Danielle-Claude, « Les modalités de réécriture chez Madeleine Ferron », mémoire de maîtrise en langue et littérature françaises, Montréal, Université McGill, juin 2002, 112 p. : http://www.er.uqam.ca/nobel/k25025/ferron/oeuvreFerron.htm Secrétariat de l'Ordre national du Québec : http://www.ordre-national.gouv.qc.ca/recherche_details.asp?id=200 L’Île : l’infocentre littéraire des écrivains québécois : http://www.litterature.org/recherche/ecrivains/ferron-madeleine-199 Jacques Ferron, écrivain: Écrivain.net : http://www.ecrivain.net/ferron/index.cfm .
Historique de la conservation/Source immédiate d'acquisition
Le fonds a été acquis de Madeleine Ferron en 1997 et 2008 .

Portée et contenu
Le fonds témoigne des activités littéraires de Madeleine Ferron, de ses implications sociales, de sa volumineuse correspondance mais aussi du rayonnement de sa famille immédiate et de son mari, Robert Cliche. Concernant sa carrière d’écrivaine, le fonds rassemble de nombreux manuscrits, ébauches de textes et textes de fiction parus dans les journaux et les revues, de la documentation de référence sur laquelle repose la rédaction de ses romans "Sur le Chemin Craig" et "Adrienne, une saga familiale" ainsi que des entrevues. À ces documents, s'ajoutent des textes radiophoniques ou télévisuels, des dossiers sur ses activités littéraires, des contrats, des textes critiques, de la documentation de référence, des conférences, des coupures de presse et des archives personnelles. Enfin, le fonds comprend des spicilèges «scrapbooks» sur la famille Ferron-Cliche ainsi que des dossiers portant sur des auteurs et artistes qu’elle fréquente et avec qui elle collabore.

La correspondance comprend parfois de simples souhaits reçus ou de nombreuses échanges plus ponctuels qu’elle entretient avec des personnalités publiques reliées à des évènements précis, mais aussi des échanges avec ses frères et soeurs Jacques, Marcelle, Paul et Thérèse Ferron, avec des proches dont Hélène Pelletier-Baillargeon et Louise Dechêne. Le fonds comprend aussi de la correspondance de Robert Cliche, de Jacques et Marcelle Ferron. Parmi les sujets traités de la correspondance, nous relevons l’éveil politique et littéraire de Jacques Ferron et les réflexions de Marcelle Ferron sur l’art et la découverte de nouvelles formes artistiques. Ces échanges épistolaires de même que les spicilèges, témoignent de la vie privée et publique de la famille, leurs voyages, leurs rencontres et portent notamment, sur Paul-Émile Borduas et les automatistes, la fondation du Nouveau Parti Démocratique (NPD), la fondation du parti Rhinocéros, la Commission Cliche, les activités publiques et les œuvres de Madeleine et de Jacques, etc...

Le fonds réunit les trois séries suivantes : série 1, Vie personnelle, familiale et professionnelle; série 2, Création littéraire; série 3, Écrits et documentation .

Source du titre composé propre
Titre correspondant au contenu de l'unité de description

Termes rattachés
Barbeau, Marius, 1883-1969
Bessette, Gérard, 1920-2005
Cliche, Robert, 1921-1978
Ferron, Jacques, 1921-1985
Ferron, Madeleine, 1922-2010
Ferron, Marcelle, 1924-2001
Ferron,Joseph-Alphonse, 1890-1947
Historiettes
Juges
Littérature
Notaires (Greffe)
Peintres
Perron, Clément, 1929-1999
Roman
Écrivains

Aide   Panier vide