Description fonds - Bibliothèque et Archives nationales du Québec

PISTARD

Cote : MSS73


Centre : BAnQ Vieux-Montréal


Titre, Dates, Quantité
Fonds Anne Hébert . - [195-]-1958
- 0.04 mètre(s) linéaire(s) de document(s) textuel(s)
- ( : Littérature / rédaction : Oeuvres narratives (romans); Dramaturgie (théâtre) ; 0).

Notice biographique/Histoire administrative
Anne Hébert est née à Sainte-Catherine-de-Fossambault le 1er août 1916. C'est en 1939 qu'elle publie ses premiers poèmes dans des revues comme « Le Canada français » et « Amérique française ». Auparavant, elle avait étudié à Québec, aux collèges Notre-Dame de Bellevue et Mérici. En 1942, elle fait paraître son premier livre, « Les Songes en équilibre », pour lequel elle reçoit le prix David (1943). De 1950 à 1954, elle rédige plusieurs textes pour la radio de Radio-Canada, notamment pour les séries « Trois de Québec » et « À travers le temps ». En 1953, elle est scénariste et rédactrice à l'Office national du film. C'est en 1954 qu'elle séjourne à Paris pour la première fois; elle y restera trois ans, puis partagera longtemps son temps entre Montréal et Paris avant de s'installer définitivement en France en 1967. L'oeuvre d'Anne Hébert est ponctuée de nombreuses récompenses littéraires: le prix David, de nouveau, en 1952, le prix Duvernay pour son oeuvre poétique et le prix France-Canada pour « Les Chambres de bois » (1958), le prix de la Province de Québec en 1959, 1961, 1967 et 1971 successivement; les prix du Gouverneur général, Molson, des Librairies et de l'Académie royale de Belgique, en 1976, les prix du Gouverneur général et de l'Académie française et enfin, en 1976 et 1978, les prix Prince-Pierre de Monaco et David pour l'ensemble de son oeuvre. Le cinéaste Claude Jutras a mis en images son roman « Kamouraska » et l'Université de Toronto lui décerna un doctorat honoris causa en 1969. Membre de la Société royale du Canada, Anne Hébert est aussi membre de l'Union des écrivains québécois. Son roman « Les Fous de Bassan » lui a valu le prix Fémina en 1982 et fut porté à l'écran. Elle décède à Montréal le 22 janvier 2000. Source: « Dictionnaire des écrivains québécois contemporains » / Union des écrivains québécois. - Montréal, Québec/Amérique, 1983 .
Historique de la conservation/Source immédiate d'acquisition
Le fonds a été acquis de Georges Cartier en 1966 et de la Bibliothèque des Trois-Rivières en 1990 .

Portée et contenu
Le fonds contient le texte du feuilleton télévisé « La Mercière assassinée » et une version du roman « Les Chambres de bois » .

Source du titre composé propre
Titre correspondant au contenu de l'unité de description

Termes rattachés
Hébert, Anne, 1916-2000
Littérature
Radio-romans et Téléromans
Roman

Aide   Panier vide