Description fonds - Bibliothèque et Archives nationales du Québec

PISTARD

Cote : P686


Centre : BAnQ Vieux-Montréal


Titre, Dates, Quantité
Fonds Jacques Parizeau . - 1870-2010
- 16.19 mètre(s) linéaire(s) de document(s) textuel(s)
- 4.32 Mo de document(s) textuel(s)
- 2929 photographie(s) : négatifs n&b et coul., épreuves n&b et coul., diapositives coul., planches contact n&b et coul., transparents sur pellicule coul. ; 1,5 x 2 cm - 36 x 28 cm
- 4 dessin(s) : caricatures n&b ; 20,5 x 25,5 cm - 48,5 x 38 cm
- 9 gravure(s) : affiches coul., cartes postales coul., illustration ; 10,5 x 7,5 cm - 89 x 58,5 cm, roulée
- 2 carte(s)
- 1 plan(s) : coul. ; 36 x 22 cm
- 66 vidéo(s) ( 68:31:25) : Betacam, U-Matic, VHS
- 174 bande(s) magnétique(s) ( 182:11:00) : cassettes, bobines
- 9 autre(s) document(s) : médailles, plaques d'imprimerie
- 5 vidéo(s) numérique(s) : DVD
- ( : Administration: Gestionnaire public;Éducation: Professeurs/Éducateurs; Politique: Ministre provincial, Premier ministre provincial ; 0).

Restriction(s)
Des restrictions s'appliquent sur une ou des unités de rangement. Consulter le panorama 'Contenants' pour lire le libellé des restrictions.

Notice biographique/Histoire administrative
Né à Montréal le 9 août 1930, Jacques Parizeau est le fils de Gérard Parizeau (1899-1994) et de Germaine Biron (1898-1993). Il est le petit-fils de Télesphore Parizeau (1867-1961), médecin, lui-même fils de Damase Parizeau (1841-1915), président de la Chambre de commerce de Montréal. Homme politique et économiste, il épouse, le 2 avril 1956, l'écrivaine Alicja Poznanska (1927-1990) dont il a deux enfants : Bernard et Isabelle. Le 12 décembre 1992, il épouse en secondes noces Lisette Lapointe, née le 13 septembre 1943. Titulaire d'un baccalauréat français obtenu au collège Stanislas de Montréal en 1947, il fait ses études à l'École des hautes études commerciales d'où il obtient une licence en sciences commerciales (1949). Il obtient ensuite un diplôme de l'Institut d'études politiques de Paris (1952) ainsi qu'un doctorat en sciences économiques de la London School of Economics (1955). Jacques Parizeau débute sa carrière comme professeur à l'École des hautes études com-merciales de Montréal où il a enseigné de 1955 à 1965, de 1969 à 1976 et, enfin, de 1985 à 1989. Il est professeur honoraire de la même école depuis 1997. Parallèlement à l'enseignement, Jacques Parizeau a assumé plusieurs fonctions administratives à l'École des HEC dont la direction du Département d'économie, de 1973 à 1975, et celle de l'Institut d'économie appliquée de 1974 à 1976. Parallèlement à ses activités d'enseignement et de recherche, Jacques Parizeau est consultant auprès des ministères des Finances, des Richesses naturelles et de l'Éducation du Québec de 1961 à 1970. Il est aussi conseiller économique et financier du Conseil des ministres de 1961 à 1967, puis du bureau du premier ministre de 1967 à 1969. De plus, au début des années 1970, il est chargé de recherche à la Banque du Canada et à la Commission royale d'enquête sur le système bancaire et financier. Au cours de sa carrière, Jacques Parizeau est membre de plusieurs conseils d'administration et d'établissement dont ceux du Conseil supérieur du travail, de l'Assemblée universitaire de l'Université de Montréal, de Sogefor, de la Caisse de dépôt et placement du Québec, de la Société générale de financement, etc. Dans le domaine journalistique, il est directeur de la revue « L'Actualité économique » de 1955 à 1961, chroniqueur de l'hebdomadaire « Québec-Presse » de 1969 à 1974, puis président du conseil d'administration et éditorialiste du journal « Le Jour » de 1974 à 1975. Membre et président du bureau de direction du Parti québécois entre 1970 et 1971, il est candidat défait aux élections provinciales de 1970 et de 1973, puis est élu député de la circonscription de L'Assomption aux élections de 1976 et de 1981. Le 26 novembre 1976, il est nommé ministre des Finances et ministre du Revenu du gouvernement Lévesque. Puis il est président du Conseil du trésor de 1976 à 1981. Le 30 avril 1981, il est nommé ministre des Finances et ministre des Institutions financières et Coopératives; il est aussi membre du Comité des priorités et président du Comité ministériel permanent du développement économique. Il démissionne comme ministre des Finances le 22 novembre 1984 et comme député le 27 novembre de la même année. En 1985, il retourne à l'enseignement à l'École des hautes études commerciales de Montréal. D'octobre 1985 à novembre 1986, il est président de la Commission d'étude sur les municipalités, créée par l'Union des municipalités du Québec. Jacques Parizeau effectue un retour en politique le 18 mars 1988 en tant que chef du Parti québécois. Le 25 septembre 1989, il est élu député de la circonscription de L'Assomption et devient chef de l'Opposition officielle. En septembre 1994, il est élu premier ministre du Québec. Il prépare un référendum sur la souveraineté tenu le 30 octobre 1995. Après la défaite du « oui », il annonce sa démission et quitte la politique en janvier 1996. Depuis Jacques Parizeau prononce de nombreuses conférences tant au Québec qu'à l'étranger. Il publie deux ouvr ages : « Pour un Québec souverain »(1997) et « Le Québec et la mondialisation : une bouteille à la mer? » (1998). Il est membre du conseil d'administration de la firme Biorthex inc. de 1998 à 2004. En 2010 il reçoit le prix Richard-Arès du meilleur essai publié au Québec pour son livre « La souveraineté du Québec : hier, aujourd'hui et demain ». Jacques Parizeau décède le 1er juin 2015 .
Historique de la conservation/Source immédiate d'acquisition
L'acquisition de ce fonds s'est effectuée en deux temps. Un premier versement provient du bureau du Premier ministre à Québec tandis que le second vient directement du domicile du donateur qui a conservé les documents jusqu'alors. Ce fonds a fait l'objet d'un ajout en janvier 2011, en mars 2016 et en juin 2018 .

Portée et contenu
Les documents qui composent ce fonds offrent une vue d'ensemble des multiples facettes de la vie de Jacques Parizeau en tant que professeur, économiste, politicien et administrateur. Ils témoignent particulièrement de la carrière de professeur et de chercheur de Jacques Parizeau à l'École des hautes études commerciales de Montréal et comprennent de la correspondance, des notes ainsi que des documents relatifs à la préparation de cours et à la direction de mémoires et de thèses. Les documents de ce fonds illustrent également la carrière d'économiste et d'administrateur du donateur. À cet égard, ils comptent des dossiers de consultation auprès de ministères, de sociétés d'État et d'entreprises ainsi que des dossiers de conseils d'administration de plusieurs sociétés sur lesquels a siégé Jacques Parizeau. On y rencontre également des manuscrits d'articles et de monographies ainsi que de nombreux textes de conférences. Des dossiers témoignent aussi de l'engagement de Jacques Parizeau dans des périodiques et journaux tels que « L'Actualité économique », « Québec Presse » et « Le Jour ». Par ailleurs, d'autres documents témoignent de l'implication politique de Jacques Parizeau au sein du Parti québécois, et ce avant, pendant et après l'élection provinciale du 15 novembre 1976. Député et ministre, Jacques Parizeau a enrichi ce fonds d'archives de plusieurs documents qui montrent bien la diversité de ses intérêts en matière de grandes questions politiques, économiques et sociales. Plusieurs dossiers de correspondance avec des associations et organismes confirment cet état de fait. Nous y retrouvons également la correspondance de Jacques Parizeau à titre de chef de l'Opposition et de député de L'Assomption. Enfin, ce fonds d'archives est particulièrement riche pour la période pendant laquelle Jacques Parizeau, alors Premier ministre du Québec, a travaillé à la mise en oeuvre du référendum sur la souveraineté du Québec en 1995. À cet effet, on y trouve ses agendas ministériels, des projets, de la correspondance et différents rapports. Des documents familiaux et personnels, tels que des photographies de famille, de la correspondance et des documents financiers, viennent compléter ce fonds d'archives.
Le fonds est composé de cinq séries : « La personne » (S1), « Le militant politique » (S2), « Le ministre des Finances » (S3), « Le chef de l'Opposition » (S4), « Le Premier ministre » (S5) .

Source du titre composé propre
Titre correspondant au contenu de l'unité de description

Sources complémentaires
Fonds Jacques Parizeau (P0030 Centre régional d'archives de Lanaudière); Fonds Lisette Lapointe (P712); Fonds René Lévesque (P18); Fonds Gérard Parizeau (P297); P697,S1,SS1,SSS16,D78 (Fonds Antoine Desilets); Fonds Alice Parizeau (MSS49); Fonds Alice Parizeau (P315, Université de Montréal).

Termes rattachés
Parizeau, Jacques, 1930-2015

Aide   Panier vide