Description fonds - Bibliothèque et Archives nationales du Québec

PISTARD

Cote : P717


Centre : BAnQ Vieux-Montréal


Titre, Dates, Quantité
Fonds Parti libéral du Québec . - 1911-2003
- 1.82 mètre(s) linéaire(s) de document(s) textuel(s)
- env. 4300 photographie(s) : diapositives coul.
- 751 film(s)
- 574 vidéo(s)
- 863 bande(s) magnétique(s)
- ( : Politique : Partis politiques ; 0).

Notice biographique/Histoire administrative
Le Parti libéral du Québec est une formation politique dont l'origine se confond avec celle du Parti libéral du Canada jusqu'à la Confédération (1867). Le premier chef de l'aile provinciale, Henri-Gustave Joly de Lotbinière, conjointement avec Honoré Mercier et Louis-Amable Jetté fonde le Parti national en 1871. Ce parti prend par la suite les noms suivants : Parti libéral (1879); Parti national (1885); Parti libéral (1892). Sous les noms de Parti national ou de Parti libéral, cette formation a dirigé les destinées du Québec durant les périodes suivantes : 1878-1879; 1886-1891; 1897-1936; 1939-1944; 1960-1966; 1970-1976; 1985-1994; 2003- Les grandes valeurs libérales sont : libertés individuelles; identification au Québec; développement économique; justice sociale; respect de la société civile; vie politique à l’enseigne de la démocratie; équité intergénérationnelle; appartenance canadienne. Le Congrès des membres est l’instance suprême du Parti et constitue l’assemblée générale à laquelle tous les membres en règle du Parti peuvent participer. Un Congrès doit être tenu à tous les deux ans, à la date et l’endroit que fixe l’exécutif du Parti. Lorsqu’un événement le justifie, le délai prévu pour la tenue d’un Congrès peut être prolongé. Le rôle et les mandats du Congrès des membres sont : la désignation des membres électifs de l’exécutif du Parti, l’adoption du programme du Parti, (sous forme de résolutions) l’adoption de tout amendement à la Constitution du Parti, l’adoption de mesures visant à déléguer la totalité ou certains des pouvoirs et devoirs du Congrès au Conseil général du Parti relativement à toute question concernant son ordre du jour et les modifications qui pourraient y êtres faites. Le Conseil général est l’instance principale du Parti entre les Congrès des membres. Il se réunit au moins deux fois par année. Lors de circonstances exceptionnelles, l’exécutif du Parti peut décider de tenir plus de deux Conseils généraux durant une année de calendrier. Les rôles et les mandats du Conseil général sont d’informer et discuter avec les participants sur différents thèmes, sujets, problématiques pouvant influencer la vie politique au Québec. Il doit également entériner les budgets du PLQ qui lui sont soumis par l’exécutif du Parti, entériner les états financiers, recevoir les rapports de l’exécutif dont il peut réviser les décisions sauf pour toute question pouvant affecter les droits d’un tiers, entériner ou réviser les règlements adoptés par le Comité exécutif. Il peut aussi réviser les décisions du Comité exécutif ayant affecté les associations de circonscriptions électorales sur demande du président du Comité exécutif de l’association concernée ou sur résolution dudit Comité exécutif. Enfin, il doit préciser l’orientation générale du Parti et remplir les mandats qui lui sont confiés par le Congrès. Les commissions permanentes, au nombre de sept, exécutent les mandats qui sont définis à chacune par la Constitution du Parti. Une commission exécute aussi les mandats qui peuvent lui être donnés par le Comité exécutif. Chaque commission doit d’ailleurs lui soumettre un plan d’action et faire rapport de ses activités. Une commission peut adopter un règlement de régie interne qui n’entre en force qu’après approbation par le Comité exécutif. Une commission permanente se compose d’un président, d’un secrétaire, et de toutes les personnes qu’elle juge nécessaires à l’exécution de son mandat, dont au moins deux membres jeunes. La Commission jeunesse a un statut différent des autres commissions. Elle a la responsabilité d’assurer la participation des jeunes à l’action politique du Parti. Elle se compose de tous les membres qui ont 25 ans et moins. Elle est composée d’un Conseil des représentants formé des représentants régionaux élus à chaque Congrès jeunes. Le Conseil des représentants se réunit au moins une fois par mois. Pour appuyer le travail des représentants régionaux, le CDR élit un comité de coordination. Le COCO se compose du secrétaire et du responsable du membership, du coordonnateur aux finances, du coordonnateur à l’information, du coordonnateur aux affaires politiques, du coordonnateur aux institutions scolaires, du coordonnateur aux communications, du coordonnateur à la communauté anglophone, et du coordonnateur aux communautés culturelles. Le Parti libéral du Québec possède deux secrétariats généraux, l’un à Montréal et l’autre à Québec. On y trouve 6 grandes directions : la direction générale; la direction des finances; la direction du financement et du recrutement; la direction de l’organisation; la direction de la recherche; la direction des communications. Le Secrétariat général du Parti, c'est d'abord et avant tout un groupe de femmes et d'hommes à l'emploi et au service des membres du Parti libéral du Québec. Leur tâche principale consiste à exécuter les décisions prises par les membres au sein des instances décisionnelles. La direction de l’organisation de Montréal s’occupe des 82 circonscriptions de l’Ouest du Québec soit des régions de l’Outaouais, de l’Abitibi-Témiscamingue, de Montréal, de la Montérégie, de Laval, des Laurentides, de Lanaudière et de l’Estrie. Celle de Québec s’occupe des 43 circonscriptions du Centre et de l’Est du Québec, soit les régions de la Mauricie, du Centre du Québec, du Bas St-Laurent, de la Gaspésie, des Îles de la Madeleine, de la Côte Nord, de Chaudière-Appalaches, du Saguenay/Lac St-jean et de la région de Québec. L’Organisateur en chef chapeaute cette structure. Une de ses principales tâches consiste à animer et à arrimer ses activités avec la Commission d’animation et d’organisation. Les coordonnateurs régionaux s’occupent de l’organisation des circonscriptions. Ils sont là pour donner aux associations tous les outils dont elles ont besoin pour être efficace et atteindre leurs objectifs. Les pouvoirs et les devoirs du Comité exécutif sont d’administrer les affaires du Parti, nommer le secrétaire, nommer le vérificateur, former tous les comités et commissions nécessaires à la bonne administration des affaires du Parti avec pouvoir de délégation. Il doit adopter les règlements du Parti, sous réserve de leur entérinement par le Conseil général et a un devoir et un pouvoir général de surveillance, de contrôle et d’intervention pour faire respecter la Constitution et le Règlement général du Parti. À ce titre, il peut faire des enquêtes et procéder à la suspension et à la destitution des membres, à la mise sous tutelle d’une association de circonscription ou prendre toute autre mesure disciplinaire. Il doit préparer la matière et rassembler les éléments nécessaires à l’élaboration de l’orientation générale du Parti, définir les modalités d’exécution des plans et programmes proposés par le Conseil général et le Congrès des membres et en assurer le respect .
Historique de la conservation/Source immédiate d'acquisition
Ce fonds a été acquis du Parti libéral du Québec en 2004 .

Portée et contenu
Ce fonds se compose des séries suivantes : S1 : documents sonores; S9 : désignation du chef du parti; S11 : tenue d'élections et de référendums; S12 : administration .

Variante(s) du titre composé propre
Parti libéral; Parti national.

Source du titre composé propre
Titre correspondant au contenu de l'unité de description

Instrument(s) de recherche
Répertoire des documents audiovisuels du fonds du Parti libéral du Québec (2004-02-003) / Carole Langelier. - 2007 , 159 pages.
INDEXÉ : NON.
SUPPORT DE CONSULTATION : Papier dactylographié (original ou copie sauf fichier).
LOCALISATION DU SUPPORT DE CONSULTATION : 603979.

Termes rattachés
Parti libéral du Québec

Aide   Panier vide