Description fonds - Bibliothèque et Archives nationales du Québec

PISTARD

Cote : P732


Centre : BAnQ Vieux-Montréal


Titre, Dates, Quantité
Fonds Bernard Landry . - [Vers 1950]-2007, surtout 1994-2005
- 6.89 mètre(s) linéaire(s) de document(s) textuel(s)
- 1 Mo de document(s) textuel(s) : documents multimédias (env. 146 Mo qxd, xtg, eps, ttf, tiff, gif, psd, jpeg)
- 5633 photographie(s) : 14 épreuves coul., 1 épreuve n&b, 5618 numériques coul.
- 12 vidéo(s) ( 10:42:42) : cassettes VHS
- 1 bande(s) magnétique(s) ( 01:00:00) : cassette
- 2 enregistrement(s) sonore(s) numérique(s) ( 01:24:32) : 31,7 Mo wav, cda
- 2 autre(s) document(s)
- ( : Politique : Député provincial, Ministre provincial, Premier ministre provincial, Partis politiques ; 0).

Restriction(s)
Restriction COMPLÈTE de consultation jusqu'en 2108-01-01.
Remarque : Les documents de moins de 100 ans cédés par un ancien ministre sont accessibles uniquement sur autorisation du responsable de l’accès de Bibliothèque et Archives nationales du Québec, en réponse à une demande écrite.
Source : Loi sur l’accès aux documents des organismes publics et sur la protection des renseignements personnels, L.R.Q., c. A-2.1, aa. 18-41.3 et 53. Loi sur les archives, L.R.Q., c. A-21.1, a. 19. (Toute autre disposition législative applicable).

Notice biographique/Histoire administrative
Né à Saint-Jacques, le 9 mars 1937, Bernard Landry est le fils de Bernard Landry et de Thérèse Granger. Il étudie à l'Académie Saint-Louis à Saint-Jacques, au Séminaire de Joliette et à l'Université de Montréal où il reçoit un diplôme en droit. Il est admis au Barreau de la province de Québec en juin 1965. Il est également diplômé en économie et finance à l'Université de Montréal. Par la suite, il poursuit ses études à l'Institut d'études politiques à Paris et fait un stage de perfectionnement au Ministère des Finances et des Affaires économiques à Paris (France) de 1965 à 1967. De 1964 à 1968, il est conseiller technique au cabinet du ministre des Richesses naturelles, adjoint au directeur général de la planification du ministère des Richesses naturelles, coordonnateur pour le Québec du Conseil canadien des ministres des Richesses naturelles et chargé de mission au cabinet du ministre de l'Éducation. Il pratique le droit à Joliette et à Montréal de 1969 à 1976. Comme avocat, il représente plusieurs groupes ou associations, notamment les grévistes de la compagnie Firestone et de la Canadian Gypsum à Joliette, le comité de citoyens de Laval et les expropriés de la région de Gentilly. Il est aussi secrétaire exécutif du Comité ouvrier des droits de l'homme (Congrès du Travail du Canada), fondateur et premier titulaire de la Chaire en mondialisation des marchés agroalimentaires de l'Université du Québec à Montréal. Candidat du Parti québécois défait dans Joliette en 1970 et dans Joliette-Montcalm en 1973, il devient, en 1974, membre de l'exécutif national du Parti québécois. Élu député du Parti québécois dans Fabre en 1976, il est assermenté membre du Conseil exécutif le 26 novembre 1976 et ministre d'État au Développement économique dans le cabinet Lévesque le 2 février 1977. Il occupe ce poste jusqu'au 9 septembre 1982. Il est réélu dans Laval-des-Rapides en 1981. et occupe les postes suivants : ministre délégué au Commerce extérieur du 9 septembre 1982 au 12 janvier 1983; ministre du Commerce extérieur dans les cabinets Lévesque et Johnson (Pierre Marc) du 12 janvier 1983 au 16 octobre 1985; ministre des Relations internationales dans les cabinets Lévesque et Johnson (Pierre Marc) du 5 mars 1984 au 16 octobre 1985. ministre des Finances dans le cabinet Johnson (Pierre Marc) du 16 octobre au 12 décembre 1985. Candidat à la direction du Parti québécois en 1985, il retire sa candidature le 16 août 1985. Il est défait dans la circonscription de Laval-des-Rapides en 1985. Vice-président du Parti québécois de 1989 à 1994, il est élu député du Parti québécois dans Verchères en 1994 et en 1998 et occupe les fonctions suivantes : vice-premier ministre du 26 septembre 1994 au 8 mars 2001; ministre des Affaires internationales, de l'Immigration et des Communautés culturelles du 26 septembre 1993 au 2 novembre 1995; ministre des Affaires internationales, ministre responsable de la Francophonie, du Secrétariat à la jeunesse et du Secrétariat à l'action humanitaire internationale du 3 novembre 1995 au 28 janvier 1996; ministre d'État à l'Économie et aux Finances du 29 janvier 1996 au 8 mars 2001; ministre de l'Industrie, du Commerce de la Science et de la Technologie du 29 janvier 1996 au 23 septembre 1998; ministre des Finances et ministre du Revenu du 29 janvier 1996 au 15 décembre 1998; ministre des Finances et ministre de l'Industrie et du Commerce du 15 décembre 1998 au 8 mars 2001; ministre du Revenu du 28 avril au 10 novembre 1999. Président du Parti québécois du 2 mars 2001 au 6 juin 2005, il est Premier ministre du Québec du 8 mars 2001 au 29 avril 2003 et est réélu député du Parti québécois dans la circonscription de Verchères aux élections générales du 13 avril 2003. Chef de l'opposition officielle à partit du 29 avril 2003, il remet sa démission comme député de Verchères et chef de l'opposition à l'Assemblée nationale le 6 juin 2005, Après la politique, Monsieur Landry occupe les fonctions suivantes : coanimateur et person ne-ressource à l'émission de télévision d'affaires publiques le Monde magazine en 1986-1987; professeur au Département des sciences administratives de l'Université du Québec à Montréal de 1986 à 1994; membre du conseil d'administration de Micro-Logic d'Applications MLA inc. à compter de 1987. En novembre 2005, il devient conseiller stratégique auprès de la firme d'avocats Lapointe Rosenstein de Montréal et coanimateur de l'émission Notre argent sur les ondes de la chaîne spécialisée Argent, propriété de TVA. En janvier 2006, il devient professeur à l'École des sciences de la gestion à l'UQAM. Bibliographie : Vastel, Michel. Landry, le grand dérangeant, Les éditions de l'Homme, 2001 .
Historique de la conservation/Source immédiate d'acquisition
Ce fonds a été acquis par voie de donation de Monsieur Bernard Landry en décembre 2005 et en juin 2008, Le Livre d'Or de Monsieur Landry a été déposé sur le bureau de Martin Pelletier en janvier 2015 par le cabinet Couillard et a été déposé à BAnq Québec le 1er mai 2015 .

Portée et contenu
Ce fonds d'archives témoigne principalement des fonctions et activités de Bernard Landry comme militant et chef du Parti québécois (2001-2005), ministre et vice-premier ministre dans les gouvernements dirigés par Jacques Parizeau et Lucien Bouchard (1994-2001), premier ministre du Québec (2001-2003), puis comme député de Verchères (1994-2005) et chef de l’opposition officielle (2003-2005).

Outre le projet de souveraineté du Québec, ce fonds documente plusieurs aspects marquants de la politique et de la société québécoise au tournant du siècle. L’après référendum de 1995, la mondialisation, les relations intergouvernementales canadiennes et internationales, la situation économique du Québec, le développement de nouveaux marchés, les relations avec les Premières Nations, le retour d’un nouveau gouvernement libéral, figurent parmi les thèmes ou les préoccupations que révèlent les écrits, les paroles et les images de ce fonds d'archives.

Les fonds comprend cinq séries: La personne (série 1), Le militant politique (série 2), Le député et chef de l’opposition officielle (série 3), Le ministre et vice-premier ministre (série 4), Le premier ministre (série 5) .

Source du titre composé propre
Titre correspondant au contenu de l'unité de description

Langue des documents
Français principalement, anglais et espagnol.

Sources complémentaires
Plusieurs autres fonds de parlementaires de l'époque concernée dont notamment ceux de Jacques Parizeau (P686), Lucien Bouchard (P718) et André Boisclair (P727).

Termes rattachés
Landry, Bernard, 1937-2018

Aide   Panier vide