Description fonds - Bibliothèque et Archives nationales du Québec

PISTARD

Cote : P813


Centre : BAnQ Vieux-Montréal


Titre, Dates, Quantité
Fonds Claude Léveillée . - [189-?]-2006, surtout 1956-2006
- env. 9 mètre(s) linéaire(s) de document(s) textuel(s)
- env. 3000 photographie(s)
- env. 900 bande(s) magnétique(s)
- 50 disque(s)
- 50 enregistrement(s) sonore(s) numérique(s)
- ( : Arts de la scène : musique ; 0).

Notice biographique/Histoire administrative
Auteur, compositeur, interprète et comédien, Claude Léveillée est né à Montréal en 1932. Il étudie à l’Université de Montréal en Sciences économiques, politiques et sociales de 1954 à 1956 avant de se diriger vers une carrière dans le milieu artistique. Au cours de ses études, il participe à la Revue Bleu et Or, spectacle amateur préparé par les étudiants de l’Université. Il y présente en 1955 un numéro de Liberace et en 1956 ses propres compositions. Suite à ce spectacle, Radio-Canada l’invite à participer à l’émission «Music-Hall» animée par Michelle Tisseyre. C’est le début d’une étroite collaboration entre l’artiste et la société d’État où on le retrouve en tant que comédien. Il y aura d’abord «Rodolphe ou le secret de la rivière perdue» (1956), «La lanterne magique» (1957) et «Domino» (1957-1962), où il créera le personnage du clown Clo-Clo en plus de composer les chansons et la musique de cette émission pour enfants. C’est à cette époque qu’il rencontre Paul Buissonneau qui lui propose de jouer dans «Orian le tueur» (1956), «La Tour Eiffel qui tue» (1957) et «Les oiseaux de lune» (1958). En mai 1959, avec Jean-Pierre Ferland, Clémence DesRochers, Jacques Blanchet, Hervé Brousseau et Raymond Lévesque, il inaugure la boîte à chansons Chez Bozo. Édith Piaf le remerque et l’invite à Paris. Le 13 août 1959, il quitte ainsi Montréal pour la rejoindre. Il restera à Paris environ dix mois et composera la musique de «Boulevard du crime», «Ouragan», «Le vieux piano», «Le long des quais» et du ballet «La voix». À son retour, il rencontre Anita Loos (Gentlemen prefer blondes) à New York et composera la musique de la comédie musicale «Gogo Loves You» qui sera présentée en 1964. Suivra, de 1962 à 1969, une fructueuse association avec le pianiste André Gagnon. Au cours de sa carrière, Claude Léveillée effectue plus de mille tournées de spectacles à travers le Canada, les États-Unis, la France, la Pologne, la Suisse, l’Algérie, l’Union soviétique, etc. Il présente également plusieurs récitals avec l’Orchestre symphonique de Montréal, de Laval, de Trois-Rivières et de Hull. Le 27 avril 1964, Claude Léveillée est le premier auteur-compositeur-interprète québécois à se produire à la Place des Arts inaugurée l’année précédente. En 1970, il participe à l’Exposition universelle d’Osaka au Japon et en 1972, il représente le Québec au festival de Sopot en Pologne. Il compose la musique de plusieurs téléthéâtres et séries télévisées («Des souris et des hommes», «Le pélican», «Les fils de la liberté», «Les noces de juin» et «Scoop«), de pièces pour la scène en collaboration avec Marcel Dubé et Louis-Georges Carrier ainsi que celle d’un bon nombre de comédies musicales présentées au Théâtre de Marjolaine et à la Comédie canadienne. En 1971, il publie un recueil de poèmes et de chansons, «L’Étoile d’Amérique». En 1976, il est de la distribution du spectacle de la Saint-Jean-Baptiste «1 X 5» avec Gilles Vigneault, Yvon Deschamps, Robert Charlebois et Jean-Pierre Ferland. La même année, il présente le spectacle «Le temps d’une saison» avec Félix Leclerc. Il se retrouve ensuite sur la scène de la Place des Arts avec André Gagnon pour le spectacle «Tu te rappelles Frédéric?» En 2003, il souligne ses 50 ans de carrière avec le spectacle «Intemporel». Claude Léveillée a reçu plusieurs prix et distinctions, dont le Trophée Méritas (1966), la médaille Jacques-Blanchet (1995), l’Ordre du Canada (1996), la Légion d’honneur (1998), l’Ordre national du Québec (1998) et le prix SOCAN Wm Harold Moon (2000). En 2005, Claude Léveillée est intronisé au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens .
Historique de la conservation/Source immédiate d'acquisition
Le fonds a été acquis de Claude Léveillée en 2009 .

Portée et contenu
Le fonds porte sur les activités d’auteur, de compositeur, d’interprète et de comédien de Claude Léveillée ainsi que sur la gestion professionnelle de sa carrière en Amérique et en Europe. Le fonds comprend différentes versions d’un grand nombre de ses compositions, dont «Adagio For a Woman», «Les amoureux de l’an 2000», «Les anges blancs», «Armand et Juliette», «Bonhomme hiver», «Cheval de bois», «Emmène-moi au bout du monde», «Les enfants et la pluie», «L’Étoile d’Amérique», «Frédéric», ainsi que plusieurs textes de chansons inédites. Il contient aussi des partitions musicales, des textes narratifs et des programmes de spectacles auxquels il a participé. On y trouve également des pièces de théâtre, des affiches de ses spectacles présentés dans plusieurs pays, dont celui en Union soviétique, des coupures de presse, des notes biographiques, ainsi que des contrats. Le fonds se compose aussi de la correspondance échangée avec plusieurs personnalités du milieu artistique, dont Isabelle Boulay, Paul Buissonneau, Robert Charlebois, Henri Contet, Yvon Deschamps, Clémence DesRochers, Marcel Dubé, Lucille Dumont, Jean-Pierre Ferland, André Gagnon, Jorane, Jean-Claude Labrecque, Jacques Languirand, Guy Latraverse, Félix Leclerc, Claude Le Sauteur, Doris Lussier, Gérard Manset, Guy Maufette, Claude Péloquin, Serge Reggiani, Michel Rivgauche et Gilles Vigneault. On y trouve aussi quelques mots manuscrits d’Édith Piaf à Claude Léveillée. Des photographies de Claude Léveillée en compagnie d’autres artistes et des enregistrements sonores, dont plusieurs inédits, complètent l'ensemble documentaire .

Source du titre composé propre
Titre correspondant au contenu de l'unité de description

Termes rattachés
Léveillée, Claude, 1932-2011

Aide   Panier vide