Description fonds - Bibliothèque et Archives nationales du Québec

PISTARD

Cote : P869


Centre : BAnQ Vieux-Montréal


Titre, Dates, Quantité
Fonds Renaud Longchamps . - 1969-2011
- 2.58 mètre(s) linéaire(s) de document(s) textuel(s)
- 68 photographie(s)
- ( : Littérature/rédaction : roman, poésie ; 0).

Notice biographique/Histoire administrative
Poète et romancier, Renaud Longchamps est né à Saint-Éphrem-de-Beauce en 1952. Il fait des études en sciences humaines au Collège François-Xavier-Garneau de 1971 à 1973. Boursier du ministère des Affaires culturelles et du Conseil des arts du Canada, il poursuit ses études en auditeur libre à l’Université Laval, de 1973 à 1976, dans plusieurs disciplines liées aux sciences humaines et pures à l’instar de son approche poétique. En 1972, il publie à compte d'auteur un premier recueil de poèmes intitulé «Paroles d’ici», puis l'année suivante, «L’Homme imminent». De nombreux autres suivront dont «Anticorps» (1974), «Le désir de la production» (1981), «Miguasha» (1983), «L’Échelle des êtres» (1990), les trois volets du cycle de «Décimations» (1992-1996), «Confessions négatives» (2005), «Utopies» (2012). Certains de ses poèmes sont traduits en anglais, en italien et en espagnol. En 1981, il publie chez VLB le premier roman de la trilogie «Babelle» (1. Après le déluge, 2. L’Escarfé, 1984, 3. Américane, 1986) qui se veut au dire de l’auteur une recherche sur le chaos à l’œuvre dans la nature humaine. Dès les débuts de sa carrière, Renaud Longchamps collabore à de nombreuses revues littéraires: Les Herbes rouges, Cross Country, La Nouvelle Barre du jour, Hobo-Québec, Estuaire, Lèvres urbaines, L’Ivraie (France), Identités (Belgique), Poetics Journal (États-Unis), LittéRéalité (Canada), etc. À partir des années 1990, il signe des chroniques dans la revue Nuit blanche sur l’œuvre et la pensée de bon nombre d’auteurs québécois et étrangers: Victor-Lévy Beaulieu, Anne Hébert, Pierre Morency, Denis Vanier, Nelly Arcan, Jacques Ferron, Luis Jorge Borges et autres. Des poèmes extraits de «L'Échelle des êtres» et de «Décimations 1. La Fin des mammifères», ainsi que la version abrégée de son livret d’opéra «Sous l’Éden» (1995) sont mis en musique par le compositeur Jacques Desjardins. Ces œuvres sont exécutées respectivement par l'Ensemble contemporain de Montréal avec le chœur de l'Orchestre symphonique de Montréal, en 1993, et par la compagnie lyrique de création Chants libres dans le cadre d’OpérActuel, en 1998. Au chapitre des honneurs, Renaud Longchamps se voit décerner le prix Émile-Nelligan 1988 pour son recueil «Légendes» suivi de «Sommation sur l’histoire» et le Grand Prix de poésie de la Fondation Les Forges 1992 pour«Décimations 1. La Fin des mammifères» .
Historique de la conservation/Source immédiate d'acquisition
Renaud Longchamps a fait don de son fonds d'archives à Bibliothèque et Archives nationales du Québec en 2011 .

Portée et contenu
Le fonds témoigne principalement de la carrière littéraire de Renaud Longchamps. Il contient les manuscrits de la plupart de ses poèmes, recueils de poèmes, romans, projet de téléroman, œuvres rétrospectives et critiques publiées dans la revue Nuit Blanche. On y trouve également des dossiers de relations, surtout professionnelles, avec d’autres poètes et écrivains, des artistes, des maisons d’édition, des revues littéraires et autres organisations à vocation culturelle.

Le fonds comprend les séries suivantes :

S1 - Renaud Longchamps
S2 - Œuvres
S3 - Chroniques littéraires
S4 - Relations
S5 - Honneurs .

Source du titre composé propre
Titre correspondant au contenu de l'unité de description

Termes rattachés
Longchamps, Renaud, 1952-

Aide   Panier vide