Description fonds - Bibliothèque et Archives nationales du Québec

PISTARD

Cote : P192


Centre : BAnQ Québec


Titre, Dates, Quantité
Fonds Famille Neilson . - 1693-1953
- 4.48 mètre(s) linéaire(s) de document(s) textuel(s)
- 895 photographie(s) : ferrotypes, négatifs sur pellicule, épreuves
- 3 dessin(s) : crayon et fusain
- 4 peinture(s) : aquarelle et huile
- 8 gravure(s) : lithographie
- 2 autre(s) document(s) : silhouette et moulage

Notice biographique/Histoire administrative
Né en 1771 en Écosse, Samuel Neilson est le fils de William Neilson et d'Isabel Brown. Vers 1785, il arrive à Québec pour rejoindre son oncle, William Brown, et apprendre avec lui le métier de typographe. Lorsque celui-ci meurt en 1789, Samuel hérite d'une somme considérable et il se porte acquéreur de l'imprimerie de son oncle et du journal la GAZETTE DE QUÉBEC. Il améliore grandement la qualité de ce journal fondé en 1764 et, en 1792, il publie le premier numéro d'une publication bilingue mensuelle, LE MAGASIN DE QUÉBEC qui est aussi «la première publication périodique illustrée de Québec». Neilson meurt de tuberculose le 12 janvier 1793, laissant son entreprise à son jeune frère, John, venu le rejoindre en 1791. Très tôt, John fait preuve d'un sens aigu des affaires et consolide l'entreprise de son frère en développant l'imprimerie et en créant la principale librairie des deux Canadas. Peu à peu cependant, Neilson délaisse les affaires - en 1822, il cède son entreprise à son fils aîné Samuel - et s'oriente vers la politique. «Libéral modéré» et favorable aux Canadiens français, il se fait élire député de Québec en 1818 sous la bannière du Parti canadien, puis du Parti patriote (1826). L'anticléricalisme et le nationalisme croissant de ce dernier, sous la direction de Papineau, contribuent cependant à éloigner Neilson. «La brisure est consommée en 1834 avec l'adoption des Quatre-vingt-douze Résolutions» et Neilson est défait aux élections. Son opposition au projet de l'Union de Lord Durham lui attire la sympathie populaire et lui vaut son élection à l'Assemblée du Canada-Uni en 1841. En 1844, il devient conseiller législatif et ce, jusqu'à son décès à Cap-Rouge le 1er février 1848. Successeur de son père à la tête de l'entreprise familiale, Samuel Neilson, né le 8 février 1800 à Québec, se fait surtout remarquer par son opposition au gouverneur Dalhousie en 1828. En 1836, il cède l'entreprise à son frère William, puis, malade, il part pour l'Europe. Revenu à New York le 16 juin 1837, il meurt le lendemain. Son frère, John Neilson jr (1821-1895) s'occupe quelque temps de l'imprimerie avant de devenir arpenteur pour le gouvernement. Marié à Laura Moorhead, ils ont huit enfants dont Hubert (1845-1925), médecin et militaire et Normand Reinbord, qui devient gérant de la compagnie «Exploits Wood» de Londres. Gordon Antoine (1901-1942), fils de Normand et d'Alice de Lanaudière a été professeur d'art religieux à l'Université de Montréal, assistant de recherche en architecture à McGill et l'adjoint de Ramsay Traquair entre 1928 et 1937. Il est décédé à sa résidence de Neilsonville, en banlieue de Québec, en avril 1942 .
Historique de la conservation/Source immédiate d'acquisition
Ce fonds est parvenu aux Archives nationales du Québec en 1942 .

Portée et contenu
Les documents textuels de ce fonds se rapportent à une large partie de la famille Neilson, sur une période assez étendue (1693-1942) et sont pour la plupart des originaux. Le fonds se compose principalement de correspondance échangée entre les membres de la famille ainsi qu'entre ceux-ci et leurs amis et relations d'affaires. Cette correspondance nous renseigne sur les faits de la vie quotidienne ainsi que sur les divers événements liés à la vie économique, sociale et politique de Québec.

Ainsi, on retrouve de la correspondance entre Samuel Sr et notamment Malcolm Fraser.

Le fonds contient ensuite des documents de John Sr tels qu'un passeport, une notice biographique, des papiers d'affaires et de comptes, des documents relatifs à la vie politique (pétitions, résolutions dont les "92 résolutions" des Patriotes en 1834, rapports), des documents concernant l'éducation ainsi que de la correspondance avec notamment Philippe Aubert de Gaspé, le juge Pierre Bédart et J.L. Papineau. Cette partie contient aussi des documents qui ont vraisemblablement été imprimés chez John Neilson (prospectus, listes de prix).

Une petite partie des documents provient de Samuel Jr. Elle consiste en de la correspondance dont une lettre d'opposants à la "Gazette de Québec" ainsi qu'en documents divers tels que cahiers de notes de cours ou documents de donations entre John et Samuel et entre Samuel et son frère William.

Les documents relatifs à John Jr se composent de correspondance. On retrouve également un bail, une déclaration relative à ses exécuteurs testamentaires et un passeport.

Concernant le médecin et militaire Hubert, il s'agit essentiellement de correspondance mais aussi de diplômes et certificats, d'ordres et instructions militaires ainsi que des documents, en hindi, relatifs aux chefs de la mutinerie indienne de 1857 (en Inde).

Certains documents traitent de sujets philosophiques comme des lettres pastorales et autres documents épiscopaux mais aussi un livre manuscrit contenant les procès-verbaux d'une loge maçonnique et un règlement et manuel maçonnique (en anglais).

Concernant Normand Reinbord, outre de la correspondance, les documents se composent d'un rapport de la compagnie "Exploits wood" et d'un contrat de mariage.

Les documents relatifs à Antoine Gordon, architecte, sont des notes et conférence sur les oeuvres artistiques et architecturales du Canada, en majeure partie du Québec : entre autres Batiscan, Beaumont, St-Charles de Lachenaie (et les sculptures de Gilles Bolvin). On retrouve également la loi des écoles des Beaux arts de Québec et Montréal de 1922.

Divers documents de famille sont aussi disponibles. Il s'agit d'un testament, d'une police d'assurance, d'un inventaire.

Certains documents se rapportent à James et William Brown (famille de la mère de Samuel Sr) et à la famille Moorhead (famille de madame John Neilson jr).

Le fonds est complété par des feuilles de propagande de la République française pendant la première guerre mondiale, un avis d'élection dans le comté de Verchères par C.F. Painchaud et des notes de lectures.

Le fonds comprend des photographies qui présentent plusieurs des membres de la famille Neilson ainsi que des reportages sur l'architecture réalisés par Gordon Antoine .

Source du titre composé propre
Le titre décrit le contenu du fonds

Langue des documents
Français et anglais.

Sources complémentaires
ANQ-Q,P193, Fonds Imprimerie Neilson; ANQ-Q,ZC41, Collection Famille Neilson.

Notes générales
L'instrument de recherche ne décrit qu'une partie du fonds.

Termes rattachés
Actes notariés
Architecture québécoise
Art
Aubert de Gaspé, Philippe-Joseph, 1786-1871
Batiscan (Québec : Municipalité)
Beaumont (Québec : Municipalité)
Bolvin, Gilles, 1710-1766
Bédard, Pierre-Stanislas, 1762-1829
Canada
Cartes postales
Conférences
Cours d'école
Familles
Franc-maçonnerie
France
Francs-maçons
Fraser, Malcolm, 1733-1815
Gazette de Québec
Guerre mondiale, 1914-1918
Imprimerie
Indiens (Habitants de l'Inde)
Lois et projets de lois
Neilson, John Louis Hubert, 1845-1925
Neilson, John, 1776-1848
Neilson, John, 1821-1895
Neilson, Samuel, 1771-1793
Neilson, Samuel, 1771-1793 (Famille)
Neilson, Samuel, 1800-1837
Painchaud, Charles-François, 1815-1891
Papineau, L.-J. (Louis-Joseph), 1786-1871
Parlementaires
Parti patriote
Politique
Propagande
Québec (Province)
Religion
Saint-Charles-de-Lachenaie (Québec : Municipalité de paroisse)
Verchères (Québec : Circonscription électorale provinciale)
École des beaux-arts de Montréal

Aide   Panier vide