Description fonds - Bibliothèque et Archives nationales du Québec

PISTARD

Cote : P206


Centre : BAnQ Québec


Titre, Dates, Quantité
Fonds Joseph-Octave Plessis . - 1819-1899
- 0.07 mètre(s) linéaire(s) de document(s) textuel(s)
- ( : Familles: Vie au quotidien/vie personnelle; Religion: Hommes et femmes d'église ; 0).

Notice biographique/Histoire administrative
Joseph-Octave Plessis, fils de Joseph-Amable Plessis et de Marie-Louise Mennard, a vu le jour à Montréal, le 3 mars 1763. Élève brillant, il entre au Petit Séminaire de Québec en 1778 et termine ses études classiques en 1780, non sans déjà se faire remarquer par sa forte personnalité. En 1783, Monseigneur Jean-Olivier Briand, évêque de Québec, l'appelle à son service comme secrétaire. Le 11 mars 1786, Plessis est ordonné prêtre par le successeur de Briand, Monseigneur Louis-Philippe Mariauchau d'Esgly. En 1792, il est nommé à la cure de Notre-Dame de Québec, la plus importante paroisse du diocèse avec Notre-Dame de Montréal. Il conserve néanmoins son poste de secrétaire diocésain auprès de Monseigneur Jean-François Hubert, successeur d'Esgly. Administrateur consciencieux, Plessis procède à un recensement dès son entrée en fonction à la cure de Notre-Dame de Québec, une opération qu'il répète en 1795, 1798 et 1805 pour se tenir au fait de l'évolution de sa paroisse. Comme secrétaire du diocèse, Plessis s'impose rapidement comme une figure marquante et il en profite pour établir de bonnes relations avec les autorités politiques en place. En 1801, il est sacré évêque de Canathe et, en 1806, il succède à Monseigneur Denaut, dont il est d'ailleurs le coadjuteur depuis 1797, comme évêque de Québec. Le 12 janvier 1819, Rome l'élève à la dignité d'archevêque de Québec. Joseph-Octave Plessis meurt à Québec le 4 décembre 1825 .
Historique de la conservation/Source immédiate d'acquisition
Les documents composant ce fonds nous proviennent de Monsieur John Shainks et ont été acquis par achat le 6 juin 1938 .

Portée et contenu
Le fonds Joseph-Octave Plessis s'ouvre tel un regard perspicace, témoin de multiples événements d'ordre religieux et historiques dans un laps de temps plutôt cours, soit les années 1819 et 1820, années au cours desquelles Plessis est en Europe.

Véritable récit d'un périple religieux rendu par un ton neutre, sans subjectivité excessive (le JE de l'auteur n'est d'ailleurs presque jamais présent), le JOURNAL DE VOYAGE EN EUROPE DE MONSEIGNEUR JOSEPH-OCTAVE PLESSIS, ÉVÈQUE DE QUÉBEC propose des descriptions minutieuses de diverses capitales européennes, surtout Londres et Rome. Mais encore plus, il s'attarde principalement à des lieux sacrés, des cérémonies religieuses, dont son élévation à la dignité d'archevêque de Québec, ainsi qu'à des rencontres avec plusieurs membres de la hiérarchie catholique, dont le Pape. En fait, et Plessis le spécifie, ce voyage est tout voué à la culture des gens plutôt qu'aux curiosités touristiques, et ses écrits en témoignent via onze livres couvrant du 3 juillet 1819 au 8 février 1820.

Parmi les pièces qui composent ce fonds, s'y retrouvent donc l'original de ce journal, en plus d'une retranscription de Monseigneur Têtu, datée de 1836. Également, nous y trouvons un document provenant du diocèse de Cleveland, ainsi que des retranscriptions d'un article de THE QUEBEC GAZETTE, 14 octobre 1819, concernant un dîner public en l'honneur de l'équipage du Brig George Symes et son capitaine Bushby, de l'oraison funèbre de Monseigneur Plessis lors des obsèques du 7 décembre 1825 et du testament de ce dernier.

Complément intéressant au Journal de voyage, quelques lettres de Plessis, écrites de Londres et Rome en 1819, et concernant son périple et la nomination de nouveaux évêques permettent, au surplus, de prendre connaissance d'autres opinions et de quelques impressions plus personnelles du voyageur .

Source du titre composé propre
Titre correspondant au contenu de l'unité de description

Termes rattachés
Hommes
Plessis, Joseph-Octave, 1763-1825
Voyages

Aide   Panier vide