Description fonds - Bibliothèque et Archives nationales du Québec

PISTARD

Cote : P40


Centre : BAnQ Sherbrooke


Titre, Dates, Quantité
Fonds Quebec Central Railway . - 1895-1936
- 0.02 mètre(s) linéaire(s) de document(s) textuel(s) : Quantité réelle : 1.5 cm
- ( : Transports : Train ; 0).

Notice biographique/Histoire administrative
Dans les années 1860, seul le Grand Tronc dessert Sherbrooke. L'absence de compétition tend à limiter le développement de la ville et de la région. Non seulement le Grand Tronc est libre d'imposer ses tarifs, mais la configuration technique de son réseau (écartement irrégulier des voies) rend coûteux le transbordement des marchandises à l'extérieur de celui-ci. Enfin, le tracé du Grand Tronc évite certaines régions riches en ressources forestières et agricoles des Cantons de l'Est dont Sherbrooke pourrait tirer profit. C'est avec cette dernière idée en tête que des hommes d'affaires de Sherbrooke, dont le député conservateur de Sherbrooke (1867-1892), Joseph Gibb Robertson, fondent la Sherbrooke, Eastern Townships & Kennebec Railway en 1869. Plus précisément, la compagnie convoite l'établissement d'une liaison ferroviaire entre le Maine et la ville de Lévis, en passant par Sherbrooke et la Beauce. Président de l'entreprise qui sera renommée Quebec Central en 1875, Robertson s'emploie à gagner des appuis, tant financiers que moraux, pour le projet. C'est lui qui présente à l'Assemblée législative le projet de loi incorporant la compagnie. Amorcés en 1870, les travaux se terminent en 1880 alors que les convois atteignent Lévis en utilisant la voie de la Lévis & Kennebec depuis Vallée-Jonction. Par ce chemin de fer, les commerces et industries de Sherbrooke ont accès à un plus grand bassin de consommateurs. Il contribue à définir Sherbrooke comme plaque-tournante des échanges entre la vallée du Saint-Laurent et la Nouvelle-Angleterre. Source : Assemblée nationale du Québec .
Historique de la conservation/Source immédiate d'acquisition
Les documents sont acquis de M. Claude Couture par le Centre de Québec des Archives nationales du Québec. Ils avaient été rassemblés par M. Grégoire Couture, agent de la gare de Courcelles du Quebec Central Railway. Par la suite, les documents sont transférés au Centre de l'Estrie de la même institution .

Portée et contenu
Le fonds témoigne des activités du Quebec Central Railway aux gares de Courcelles et de Lambton pour les années 1895-1936. Il renferme de la correspondance et trois contrats entre, d'une part, le Quebec Central Railway et, d'autre part, John Breakey et Champlain Oil Company ayant trait, entre autres, à des embranchements sur la ligne de Mégantic. Il contient aussi un registre de listes d'expéditeurs de marchandises en transit par Lambton et Courcelles .

Emplacement des originaux
Groupe TRAQ (selon une entente de dépôt intervenue le 2015-09-16).

Termes rattachés
Compagnie du chemin de fer Québec Central
Estrie (Québec : Région administrative)
Quebec Central Railway

Aide   Panier vide