Description fonds - Bibliothèque et Archives nationales du Québec

PISTARD

Cote : P427


Centre : BAnQ Québec


Titre, Dates, Quantité
Fonds Union des producteurs agricoles . - 1939-2014
- 3.39 mètre(s) linéaire(s) de document(s) textuel(s)
- 2 film(s) ( 00:45:25)
- 1 vidéo(s)
- 2 disque(s) ( 00:51:50)
- ( : Associations/regroupements: Commercial et industriel ; 0).

Notice biographique/Histoire administrative
Au lendemain de la Première Guerre mondiale, l'agriculture québécoise est confrontée à des problèmes de surproduction et de chute des prix. Pour faire face à l'endettement et à l'exode rural, les cultivateurs se mobilisent et tentent de mettre sur pied des mouvements de défense. Les syndicats ainsi constitués sont les héritiers des cercles agricoles, largement répandus depuis les années 1860. Leur objectif est cependant d'être beaucoup plus indépendants de l'Église et surtout de l'État, que ces structures embryonnaires. Leur création est enfin intimement liée au mouvement coopératif agraire né à la fin du XIXe siècle et animé par les sociétés coopératives agricoles. C'est ainsi que sont fondées en 1918 deux associations professionnelles d'agriculteurs : l'Union des cultivateurs de la province de Québec et les Fermiers-Unis de Québec. Trop politisées, ces deux organisations finissent par fusionner en une seule : l'Union Catholique des Cultivateurs (UCC) est fondée lors d'un grand congrès unitaire, à Québec, le 1er novembre 1924. Il s'agit du premier véritable syndicat agricole. Ses objectifs sont le regroupement des énergies et des moyens; le développement des structures coopératives; la mise en place d'un lobby des agriculteurs auprès des décideurs politiques, pour défendre la production et le commerce agricole face à l'évolution des prix et de la pression fiscale; l'élaboration de services de formation, de crédits, d'aides, de conseils et d'animation culturelle dans les campagnes. Pour remplir ces objectifs, l'UCC adopte une structure en trois niveaux : la confédération, les fédérations régionales et les syndicats locaux. La confédération repose sur la réunion du congrès général annuel qui désigne le président du conseil général. Celui-ci comprend en outre les présidents des fédérations régionales. Le conseil général nomme le conseil exécutif, organe permanent composé notamment du président, du secrétaire général et du trésorier. Les fédérations régionales sont au nombre de 24 en 1974, dont celle de Québec Est-Nord-Ouest, concernée par le fonds P427. Chaque fédération est animée par un congrès régional annuel, composé des délégués des syndicats locaux. Le conseil d'administration de la fédération comprend les présidents des syndicats locaux. Il désigne l'exécutif de la fédération, notamment le président et le secrétaire. Les syndicats locaux, environ 300 en 1974, regroupent les agriculteurs adhérents en une assemblée générale annuelle qui élit les membres du bureau, notamment le président et le secrétaire. Parallèlement à cette structure pyramidale, une autre tout aussi hiérarchisée se développe à partir des années 1950 : elle est constituée de syndicats spécialisés par secteur de production agricole (lait, pommes de terre, érablières, etc), eux-mêmes regroupés en fédérations spécialisées, au nombre de 8 en 1974. Il existe environ 100 syndicats spécialisés à cette même date. Les fédérations spécialisées envoient leurs délégués et leurs présidents siéger dans les assemblées et conseils des fédérations régionales à vocation générale et de la confédération. Les années 1970 connaissent une importante transformation de ces structures, pour tenir compte de l'évolution du monde agricole et rural. En 1972, l'UCC change de nom pour devenir l'Union des producteurs agricoles (UPA). La Loi du 31 mai 1972 sur les producteurs agricoles, reconnaît l'UPA comme le seul syndicat agricole accrédité pour représenter les producteurs et en percevoir une cotisation. Par ailleurs un vaste mouvement de concentration des syndicats locaux, entamé dès les années 1960, met fin à un certain éparpillement. Le nombre de syndicats locaux passe ainsi de plus de 800 en 1972, à 300 en 1974 et 178 en 1975. Toujours en activité, l'UPA propose un site internet à l'adresse www.upa.qc.ca, sur lequel sont retracés l'histoire, l'organisation et les activités du syndicat .
Historique de la conservation/Source immédiate d'acquisition
C'est à la charnière de la restructuration de l'UPA dans les années 1970, que se situe cette acquisition. La majorité des documents textuels ont été donnés par convention écrite en avril 1977, quelques autres ont été ajoutés en juin 1985 et les documents audiovisuels et sonores en juillet 1998. La dernière acquisition à ce jour nous provient de la Fédération de l'UPA Capitale-Nationale-Côte-Nord (janvier 2016) .

Portée et contenu
Le fonds de l'Union des Producteurs Agricoles (UPA) concerne spécifiquement la Fédération régionale de Québec Est-Nord-Ouest. Les documents se répartissent en deux séries: d'une part l'activité du secrétaire de la fédération dans les années 1950, 1960 et 1970 ; d'autre part les archives de syndicats locaux qui, lors de leur disparition pour cause de restructuration au milieu des années 1970, ont été reprises par le secrétariat. Cet ensemble donne un panel complet des activités nombreuses et variées des syndicats locaux, en étroite collaboration avec la fédération régionale, depuis les années 1940.

Le fonds comprend par ailleurs un document vidéo d'un message du président Albert Alain sur la cotisation obligatoire des agriculteurs à l'UPA, en 1972, et des films de l'Office national du film qui portent sur les vingt-cinq ans de l'Union catholique des cultivateurs ainsi que sur un chantier coopératif de travaux forestiers à Saint-Camille-de-Bellechasse. Les documents sonores contiennent des causeries et des entrevues de Samuel Audet avec (?) Marion et avec (?) Jolicoeur ainsi qu'une entrevue avec Jean-Louis Lefebvre; ces derniers documents ont été enregistrés entre septembre et novembre 1952 .

Source du titre composé propre
Titre correspondant au contenu de l'unité de description

Langue des documents
Français et anglais.

Sources complémentaires
Les fonds Jean Garon (P763) et Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec (E9) conservés au Centre d'archives de Québec.

Termes rattachés
Agriculture
Associations
Audiovisuel
Conférences
Cotisation
Enregistrements sonores
Entretiens
Exploitation forestière
Films (Pellicules cinématographiques)
Office national du film du Canada
Saint-Camille-de-Bellechasse (Québec : Village)
Syndicats
Union catholique des cultivateurs
Union des producteurs agricoles

Aide   Panier vide