Description fonds - Bibliothèque et Archives nationales du Québec

PISTARD

Cote : P890


Centre : BAnQ Québec


Titre, Dates, Quantité
Fonds Richard Verreau . - 1810-2005
- 3 document(s) textuel(s) (pièce(s))
- 1.06 mètre(s) linéaire(s) de document(s) textuel(s)
- 447 photographie(s) : 82 négatifs; 365 épreuves
- 2 dessin(s)
- 5 gravure(s) : affiches
- ( : Arts de la scène: Musique ; 0).

Notice biographique/Histoire administrative
Verreau, Richard. Ténor (Château-Richer, près de Québec, 1er janvier 1926 - 6 juillet 2005). Richard Verreau commence à chanter à l'église paroissiale. Il remporte les honneurs d'un concours de jeunes artistes de l'Orchestre symphonique de Québec et s’inscrit à l'Université Laval (1945) où il étudie avec Émile Larochelle. Louis Gravel lui donne aussi des cours particuliers. Boursier du gouvernement du Québec (1949), il se rend à Paris où il étudie avec Raoul Jobin. En 1951, il signe un contrat de six mois avec l'Opéra de Lyon pour les opéras Lakmé, Manon, Mireille et Les Pêcheurs de perles. De retour au Canada en 1952, il rencontre Beniamino Gigli et se rend à Rome pour travailler avec ce maître du bel canto (1952-1954). De 1953 à 1960, Richard Verreau est fréquemment soliste de l'Orchestre symphonique de Montréal (OSM), et en 1956, il débute au New York City Opera dans le rôle de Wilhelm Meister de Mignon. Immédiatement après, il chante à Covent Garden le rôle de Rodolfo dans La Bohème et celui du Duc dans Rigoletto à la Royal Opera House de Covent Garden à Londres (1957). Il se fait également entendre dans Les Troyens de Berlioz. Revenu en Amérique, il chante dans Roméo et Juliette au San Francisco Opera. Il interprète admirablement le Requiem de Verdi et il chante fréquemment en tant que soliste à Montréal avec l'OSM (1957, 1958, 1962). Il se produit au Hollywood Bowl (été 1958) où il chante le Requiem de Verdi. Il est invité à se produire au Festival international de Vancouver (1960). Verreau se produit et voyage en Italie, en Belgique et en France en 1959 et en Autriche en 1960. Il effectue alors trois tournées en URSS en 1963-1964 où il interprète Faust, La Bohème et Rigoletto. En 1963, Verreau chante dans Tosca avec l'OSM et fait ses débuts au Metropolitan Opera dans Faust. À New York, il interprète La Damnation de Faust avec l'Orchestre philharmonique de New York au Lincoln Center, sous la direction de Charles Munch. Il chante avec l'Opera Guild of Montreal (La Traviata, 1962; Faust, 1963; Madama Butterfly, 1965; La Bohème, 1966); avec le Théâtre lyrique de Nouvelle-France (Werther, Tosca, 1963; Manon, 1967); avec les Festivals de Montréal (Werther, 1963) et à la radio et la télévision de la SRC (« L'Heure du concert », « Récital », « Music-Hall », « Sérénade ». En 1965, on le revoit au Metropolitain Opera dans Manon, et à l'Expo 67, il reprend Faust avec l'OSM. Verreau possède une voix d'un rare velouté. Dans La Presse (Montréal, 24 juillet 1968), Gilles Potvin vante son timbre chaleureux « qui conserve sa qualité du grave à l'aigu ». Malheureusement, en 1977, une chirurgie gutturale tourne mal et met fin à sa carrière. En 1991, la Chambre de Commerce de Québec attribue à Verreau le titre de Grand Québécois et, en 1996, il entre au Panthéon canadien de l'art lyrique. Richard Verreau est nommé officier de l'Ordre du Canada en 1998 et officier de l'Ordre du Québec en 2000. En 1999, le Festival international de musique de Montréal lui remet le prix du choix du public et l'Opéra de Québec lui donne le titre honorifique d'Ambassadeur de l'Opéra de Québec. Référence : http://www.thecanadianencyclopedia.com/index.cfm?PgNm=TCE&Params=Q1ARTQ0003589 (page Web consultée le 3 mai 2007) .
Historique de la conservation/Source immédiate d'acquisition
Les documents composant ce fonds nous proviennent des enfants de Richard Verreau, Madame Marie Verreau et de Monsieur Jean Verreau, et ont été acquis selon une convention de donation signée le 4 août 2008 .

Portée et contenu
Le Fonds Richard Verreau témoigne de la vie personnelle et professionnelle de ce réputé ténor québécois connu aussi bien au niveau national qu’international. Les chercheurs intéressés par l’histoire de la musique et l'opéra y trouveront des documents originaux retraçant le parcours de Richard Verreau.

Le fonds se compose des deux séries suivantes : Vie personnelle (série 1) et Vie professionnelle (série 2) .

Source du titre composé propre
Titre correspondant au contenu de l'unité de description

Langue des documents
Français, anglais et autres langues.

Sources complémentaires
Voir également les fonds Raoul Jobin (P357); Orchestre symphonique de Québec (P519), Roger Perreault (P797), Bruno Laplante (P846) et Roger Gosselin (P861). Ces fonds sont conservés au Centre d’archives de Québec de BanQ.

Termes rattachés
Chanteurs d'opéra
Critique musicale
Musique
Opéra
Verreau, Richard, 1926-2005

Aide   Panier vide