Description fonds - Bibliothèque et Archives nationales du Québec

PISTARD

Cote : P689


Centre : BAnQ Québec


Titre, Dates, Quantité
Fonds Bona Arsenault . - 1934-1992
- 3.4 mètre(s) linéaire(s) de document(s) textuel(s)
- 250 photographie(s)
- 79 gravure(s)
- 3 disque(s)

Restriction(s)
Restriction COMPLÈTE de consultation jusqu'en 2093-01-01.
Remarque : Les documents de moins de 100 ans cédés par un ancien ministre sont accessibles uniquement sur autorisation du responsable de l’accès de Bibliothèque et Archives nationales du Québec, en réponse à une demande écrite.
Source : Loi sur l’accès aux documents des organismes publics et sur la protection des renseignements personnels, L.R.Q., c. A-2.1, aa. 18-41.3 et 53. Loi sur les archives, L.R.Q., c. A-21.1, a. 19. (Toute autre disposition législative applicable).

Notice biographique/Histoire administrative
Fils de Joseph-Georges Arsenault, cultivateur, et de Marcelline Gauthier, Bona Arsenault est né à Thivierge dans le comté de Bonaventure, le 4 octobre 1903. Il a étudié à l'Académie de Bonaventure sous la direction de professeurs privés et à l'École des sciences sociales, politiques et économiques de l'Université Laval à Québec, pour ensuite poursuivre des études en administration et en psychologie à l'Université Storrs, au Connecticut. Il a épousé, en premières noces, à Bonaventure, le 3 mai 1926, une institutrice nommée Blandine Bernard, fille de Sylvestre Bernard et d'Élizabeth Appelby, et, en secondes noces, à Bonaventure toujours, le 11 janvier 1973, Lisette Fortier, veuve de Serge-Armand Roy et fille d'Arthur Fortier, notaire, et d'Aline Moffat. Le journaliste accéda au poste de président et directeur général du JOURNAL à Québec pour les années 1932 et 1939. Plus tard, soit de 1939 à 1941, il occupa les fonctions de président et directeur de l'ÉVÉNEMENT-JOURNAL à Québec, puis fut président de l'Association des journaux hebdomadaires de la province de Québec pour l'année 1935-1936. Gérant du district de Québec et de l'Est de la province de 1941 à 1953 à la Compagnie d'assurances Nationale du Canada, il joignit les rangs de la Compagnie d'assurances Pratte & Côté à Québec y occupant les fonctions de directeur des relations publiques et de membre du bureau de direction de Pratte & Cie à Montréal de 1953 à 1960. Bona Arsenault se présenta plusieurs fois comme candidat aux élections avant de joindre les rangs des élus: candidat conservateur, il fut défait dans la circonscription de Bonaventure aux élections provinciales de 1931, puis dans celle de Gaspé-Sud en 1935. Il fut défait à nouveau dans la circonscription de Bonaventure aux élections fédérales de 1940. Président du Parti Conservateur pour la province de Québec de 1942 à 1944, il quitta toutefois le parti avec fracas pour être enfin élu député indépendant de Bonaventure à la Chambre des communes en 1945, avant de passer au Parti libéral. Il fut réélu -toujours dans Bonaventure- en 1949 et en 1953, et défait en 1957. Doté d'un flair politique peu commun, Bona Arsenault fit le saut en politique provinciale avec Jean Lesage et il se fit élire dans Matapédia aux élections générales de 1960, 1962 et 1966. Alors membre du cabinet de Jean Lesage, il fut ministre de la Chasse et des Pêcheries du 5 juillet 1960 au 5 décembre 1962, puis Secrétaire de la province du 3 avril 1963 au 16 juin 1966. Réélu à l'Assemblée nationale en 1970 et en 1973, il quitta la vie politique en 1976 en raison de sa défaite aux élections générales. Dans un autre ordre d'idées, ses travaux d'historien et de généalogiste lui valurent de multiples honneurs, dont ceux de membre honoraire de la Maison acadienne française de la Louisiane en 1955, de docteur en lettres honoris causa de l'Université de Bathurst en 1956, et de Moncton en 1979, de citoyen honoraire de la ville de Lafayette en Louisiane en 1960, de colonel honoraire de l'état-major du gouvernement de Louisiane en 1961, de récipiendaire de la médaille de l'Ordre du Canada en 1981 et de l'Ordre du Mérite forestier en 1985. Enrichissant davantage cette vie active de politicien et historien, la publication de plusieurs ouvrages marque aussi le cheminement de Bona Arsenault. Parmi les ouvrages parus, se retrouvent MALGRÉ LES OBSTACLES (1953), L'ACADIE DES ANCÊTRES (1955), LA PARTIE HISTORIQUE ET GÉNÉALOGIQUE DE BONAVENTURE 1760-1960 (1960), CHANGEMENT DE VIE AUX TERRES ET FORÊTS (1960), HISTOIRE ET GÉNÉALOGIE DES ACADIENS (1965 ET 1978), HISTOIRE DES ACADIENS (1966), LOUISBOURG 1713-1738 (1971) et SOUVENIRS ET CONFIDENCES (1983). Bona Arsenault est décédé en 1993, à l'âge de 90 ans .
Historique de la conservation/Source immédiate d'acquisition
Le Fonds Bona Arsenault a été déposé aux Archives nationales du Québec le 19 janvier 1994. Il est présentement sous la tutelle du Curateur public, mais il demeure accessible à la consultation .

Portée et contenu
Ce fonds regroupe les documents accumulés par Bona Arsenault en tant que citoyen, parlementaire et historien de l'Acadie.

Plusieurs aspects de ce fonds sont intéressants. Les lettres sont signées par des personnages politiques canadiens ou québécois: Louis St-Laurent, Jean Lesage, Lester Pearson, Robert Bourassa, René Lévesque, etc. Nous y retrouvons également les discours et causeries de B. Arsenault, documents du Ministère des Terres et Forêts, les contacts de B. Arsenault avec la Louisiane et les Acadiens du Canada

Le plan de classification comprend neuf séries définies selon la nature ou le sujet des documents. Nous y trouvons donc les documents personnels, la correspondance, les discours et conférences, le Conseil exécutif, les documents politiques, les documents des comtés, les voyages et délégations, la généalogie et histoire des Acadiens et, finalement, la carrière.

Les formes documentaires les plus courantes s'avèrent de la correspondance, des ordres du jour, des procès-verbaux, des contrats, des certificats d'enregistrement, des communiqués, des discours, des listes, rapports, études et avis juridiques, des notes et commentaires, des études, statistiques, transcriptions d'émissions de radio, mémos, télégrammes, télex, brochures, coupures de presse, cartes et bons de commande.

Quant aux documents iconographiques du fonds, ils consistent surtout en des photos relatives aux fonctions et activités politiques d'Arsenault; quelques autres pièces concernent ses voyages, particulièrement au Japon.

Les documents sonores concernant le Japon sont datés de décembre 1956 et ceux se rapportant à la Louisiane sont de 1955 .

Source du titre composé propre
Titre correspondant au contenu de l'unité de description

État de conservation
Certains documents textuels et sonores ont été altérés par de mauvaises conditions de conservation avant leur acquisition.

Langue des documents
Français, anglais et espagnol.

Sources complémentaires
Fonds Gérard-D. Lévesque, Fonds Jean Lesage et Fonds Claude Ryan.

Termes rattachés
Activités
Arsenault, Bona, 1903-1993
Bonaventure (Québec : Circonscription électorale fédérale)
Enregistrements sonores
Hommes politiques
Japon
Louisiane
Matapédia (Québec : Circonscription électorale provinciale)
Parlementaires
Photographies
Politique
Voyages

Aide   Panier vide