Description fonds - Bibliothèque et Archives nationales du Québec

PISTARD

Cote : P706


Centre : BAnQ Québec


Titre, Dates, Quantité
Fonds Camille Laurin . - 1933-2004
- 1.19 mètre(s) linéaire(s) de document(s) textuel(s)
- 164 photographie(s)
- 1 bande(s) magnétique(s) : ruban magnétique 6mm
- ( : Familles: Vie au quotidien/vie personnelle; Politique: Ministre provincial, député provincial ; 0).

Restriction(s)
Des restrictions s'appliquent sur une ou des unités de rangement. Consulter le panorama 'Contenants' pour lire le libellé des restrictions.

Notice biographique/Histoire administrative
Camille Laurin est né à Charlemagne, le 6 mai 1922. Il est le fils d'Éloi Laurin, commerçant, et de Mary Morin. Il étudie aux écoles Saint-Simon et Saint-Jude, à Charlemagne, et au Collège de l'Assomption. De 1942 à 1949, il poursuit des études en médecine à l'Université de Montréal. Après l'obtention de son doctorat en médecine, il se spécialise en psychiatrie au Boston State Hospital, puis en psychanalyse à Paris. Il exerce d'abord sa profession à l'Institut Albert-Prévost à Montréal en 1957, puis devient directeur scientifique de cet établissement en 1958. Il est aussi professeur titulaire à la Faculté de médecine de l'Université de Montréal. Il est nommé directeur des services au Département de psychiatrie de la même faculté en 1958. Camille Laurin participe à la fondation du Mouvement souveraineté-association. Il est élu président du conseil exécutif du Parti québécois en 1968, conseiller de l'exécutif en 1969 et vice-président du Parti québécois en février 1971. Il est élu député du Parti québécois dans Bourget en 1970. Il est chef parlementaire du Parti québécois d'avril 1970 à octobre 1973. Après sa défaite en 1973, Laurin est réélu dans la même circonscription en 1976 et en 1981. Il est assermenté membre du Conseil exécutif le 26 novembre 1976 et ministre d'État au Développement culturel dans le cabinet Lévesque le 2 février 1977. Il devient ministre d'État au Développement culturel et scientifique du 12 juin 1980 au 6 novembre 1980 et ministre de l'Éducation du 6 novembre 1980 au 5 mars 1984. Il occupe par la suite la fonction de vice-premier ministre du gouvernement Lévesque du 5 mars au 27 novembre 1984 et de ministre des Affaires sociales du 5 mars 1984 jusqu'à sa démission du cabinet le 26 novembre 1984. Il démissionne comme député le 25 janvier 1985. Il est membre de la direction du Rassemblement démocratique pour l'indépendance en 1986. Il est élu député du Parti québécois dans Bourget en 1994. Il occupe la fonction de vice-président de la Commission de l'aménagement et des équipements du 12 mars 1996 au 10 avril 1997, puis de président de la Commission de l'aménagement du territoire du 10 avril 1997 au 28 octobre 1998. Il ne s'est pas représenté en 1998. Camille Laurin est directeur du journal étudiant Le Quartier latin en 1947. Il travaille pour l'Entraide universitaire internationale, à Genève, en 1948 et en 1949. Il est le membre fondateur de l'Association des psychothérapeutes catholiques en 1956 et membre de la Société française de psychanalyse. Il est aussi secrétaire de l'Association des psychiatres du Québec de 1958 à 1964, puis président en 1964. Il est l'auteur de nombreuses publications scientifiques et de deux ouvrages intitulés « Ma traversée du Québec » (1970) et « Témoignage » (1972). Il est récipiendaire en 1990 du prix d’excellence en psychiatrie de l’Association des médecins psychiatres du Québec. Camille Laurin retourne à la pratique de la psychiatrie au pavillon Albert-Prévost de l'Hôpital du Sacré-Coeur de Montréal en 1985. Il est directeur du Département de psychiatrie de cet hôpital de 1986 à 1994. Il reçoit, à titre posthume, l'insigne de commandeur de l'Ordre de la Pléiade le 17 mars 2004. Il est décédé à Vaudreuil-Dorion, le 11 mars 1999, à l'âge de 76 ans et 10 mois. Il a été inhumé dans le cimetière de Charlemagne. Il avait épousé en premières noces, dans la paroisse Notre-Dame-de-Montréal, le 27 juin 1950, Rolande Lefebvre, pianiste, fille d'Henri Lefebvre, commerçant, et de Marguerite Bordeleau. À son décès, était l'époux de Francine Castonguay SOURCE : http://www.assnat.qc.ca/fr/deputes/laurin-camille-4031/biographie.html (page consultée le 11 décembre 2013) .
Historique de la conservation/Source immédiate d'acquisition
Les documents composant ce fonds ont été acquis de son créateur par convention de donation signée le 4 septembre 1987. Les documents composant la deuxième acquisition au fonds nous proviennent de mme Francine Castonguay et ont été acquis par convention de donation le 30 septembre 2013 .

Portée et contenu
Ce fonds est surtout composé de documents textuels témoignant des activités de Camille Laurin en tant que ministre d'État au Développement culturel, ministre de l'Éducation et ministre des Affaires sociales.

Nous y retrouvons des dossiers traitant de multiples sujets, dont la fiscalité des particuliers en 1984 (livre blanc, projet de loi, documents annexes); les négociations dans les secteurs public et parapublic et dans le secteur des affaires sociales en 1984; le Fonds d'aide et de soutien à la recherche de 1984; un dossiers concernant la jeunesse au Québec, entre autres le plan d'action pour l'insertion sociale et professionnelle des jeunes (1982-1984) et les prévisions budgétaires pour le programme de création d'emplois; les missions du ministre Camille Laurin, entre 1982 et 1984, les réunions sur les chantiers de réflexion «Pour un projet de société» organisées par Camille Laurin, ainsi que le dossier sur la volonté de franciser le Québec rendu par une première analyse des données du sondage Omnibus de 1984; la politique québécoise de sécurité du revenu à la retraite et sa réforme, 1980-1984 (correspondance, conférence, réunion); le plan de relance économique de 1983, plan comprenant, entre autres, un exposé donné par Hélène Pelletier-Baillargeon au Colloque sur l'École québécoise en novembre 1981, de la correspondance, des notes de service du cabinet du ministre de l'Éducation concernant la confessionnalité, de 1981 à 1983; d'autres documents concernant le domaine de l'éducation (1982-1984) tels que le mémoire d'Alliance-Québec sur l'éducation datant de 1982, le rapport concernant la révolution culturelle, le dossier sur le suffrage universel au niveau scolaire, des dossiers sur Jean-Marc Léger du bureau du sous-ministre (correspondance, 1983-1984), sur Jean Martucci, délégué du Québec en Italie (1980-1981) et sur Jean Proulx à propos de l'éducation aux adultes (1982); la conférence de Guy Rocher concernant les industries culturelles au Québec, 1979-1982; la réunion du Conseil des ministres à Pointe-au-Pic de 1984; les droits individuels et collectifs et les valeurs, 1980; les projets de loi 3 et 40 discutés en 1984 (correspondance, documents annexes) et autres documents d'ordre financier; et enfin, le message inaugural prononcé par René Lévesque lors de l'ouverture de la 5e session de la 32e législature, 1984.

Nous retrouvons également deux albums de photographies, l'un composé de neuf pièces reliées à la conférence de presse du 11 août 1982 au Collège Dawson et l'autre, composé de huit pièces, relatant la visite d'élèves d'une classe de 5e année à Rosemont (Projet action rapprochement), en 1981-1982

Le fonds comprend 6 séries : Vie personnelle; Le Psychiatre, Le Militant, Le député, Le Ministre, Président du Comité ministériel au développement social .

Source du titre composé propre
Titre correspondant au contenu de l'unité de description

Documents connexes
Voir le Fonds Camille Laurin (P26) conservé au Centre d'archives régional de Charlevoix à Baie-Saint-Paul.

Termes rattachés
Bourget (Québec : Circonscription électorale provinciale)
Hommes politiques
Laurin, Camille, 1922-1999
Parlementaires
Partis politiques
Politique
Québec (Province). Ministre d'État au Développement culturel et scientifique
Québec (Province). Ministère de l'Éducation. Ministre
Sécurité sociale
Éducation

Aide   Panier vide