Description fonds - Bibliothèque et Archives nationales du Québec

PISTARD

Cote : P924


Centre : BAnQ Vieux-Montréal


Titre, Dates, Quantité
Fonds Ligue nationale d'improvisation . - 1977-2011
- env. 2.06 mètre(s) linéaire(s) de document(s) textuel(s)
- 748 photographie(s)
- 130 bande(s) magnétique(s)
- ( : Arts de la scène : humour/improvisation, théâtre ; 0).

Notice biographique/Histoire administrative
La Ligue nationale d’improvisation (LNI) naît de l’énergie créatrice de deux comédiens, le regretté Robert Gravel (1944-1996) et Yvon Leduc ([194-?]- ). À l’été 1977, les deux acolytes ont l’idée de concevoir des joutes de compétition d’improvisation théâtrale reprenant les paramètres d’une partie de hockey. La formule inédite se concrétise à l’automne suivant, soit le 21 octobre 1977, alors qu’a lieu le premier match d’improvisation de la Ligue dans les locaux du Théâtre Expérimental, qui a été cofondé par Gravel en 1975. Deux équipes de six joueurs s’affrontent lors d’improvisations mixtes ou comparées, sur une scène dont le décor rappelle celui d’une patinoire. Le succès est immédiat, si bien qu’à l’automne 1978, une seconde saison est lancée avec trois fois plus d’effectifs. Devant l’enthousiasme des nombreux comédiens professionnels souhaitant participer à ce nouveau concept, les équipes de cette seconde saison sont formées à la suite d’un repêchage officiel calquant, là encore, la Ligue nationale de hockey. La coupe Charade est le prix disputé par les équipes, qui regroupent une trentaine de comédiens au total. Ce sont, notamment, Kim Yaroshevskaya, Louise Portal, Normand Brathwaite, Louisette Dussault, Gaston Lepage, Michèle Deslauriers, Raymond Legault, Francine Ruel, Pierre Curzi et Robert Gravel. Plus de 300 comédiens leur succéderont ensuite jusqu’à nos jours; certains sont déjà connus, alors que d’autres font leurs premières armes à la LNI. En 1979, le Théâtre Expérimental devient le Nouveau Théâtre Expérimental (NTE) et déménage dans une ancienne caserne du Centre-Sud de Montréal. Pendant les rénovations du bâtiment, la Ligue performe dans d’autres locaux, d’abord dans l’Atelier continu, puis à l’Université du Québec à Montréal. C’est une période charnière pour la LNI, car en 1980, elle devient une entité autonome, le Théâtre de la Ligue nationale d’improvisation inc. L’année suivante, 40 comédiens de la Ligue participent à 33 matchs, auxquels assistent en tout 18 150 spectateurs. Une partie de la Ligue part, en outre, à l’assaut de la France pour y jouer 22 matchs et initier du même coup les Français à cette forme d’improvisation réinventée. C’est la première d’une longue suite de tournées étrangères qui jetteront les bases de l’organisation de ligues d’improvisation – telles qu’imaginées par Gravel et Leduc – dans une trentaine de pays. Jusqu’à la fin des années 1980, le succès des matchs d’improvisation se maintient; les parties sont télédiffusées jusqu’en 1988 à Télé-Québec. Un certain déclin se fait ensuite sentir, mais la fin des années 1990 marque un renouveau. Les matchs sont télédiffusés de nouveau dès 1997; plusieurs ligues amatrices voient le jour; et un Mondial d’improvisation de la LNI est mis sur pied en collaboration avec le Festival Juste pour rire. Dans les années 2000, une moyenne de 10 000 spectateurs par année assistent à la saison régulière et aux séries éliminatoires de la LNI. Plus d’une cinquantaine de joueurs et d’artisans ont été intronisés au Temple de la Renommée de la Ligue. L’année 2012-2013 marque sa 35e saison. SOURCES : Robert Gravel : Les pistes du cheval indompté / Raymond Plante. Montréal : Les 400 coups. 2004. 304 p. Théâtre de la Ligne nationale d’improvisation de Montréal / Robert Gravel et Yvon Leduc (document non publié). 1981. 43 p. Site Internet de la LNI : http://www.lni.ca/nouveausite/ (page consultée en novembre 2012) .
Historique de la conservation/Source immédiate d'acquisition
Les documents de ce fonds ont été acquis de la Ligue nationale d’improvisation le 12 mai 2014 .

Portée et contenu
Le fonds porte sur les activités de la Ligue nationale d’improvisation depuis ses débuts, en 1977, jusqu’aux années 2000. Il renseigne sur l’histoire et la constitution de la Ligue, sur son administration et sur ses activités théâtrales. À cet égard, il informe sur le jeu d’improvisation tel que conçu par Robert Gravel et Yvon Leduc et renseigne sur les diverses compétitions qui en ont découlé; que ce soit les saisons régulières ou les séries éliminatoires, le Mondial d’improvisation ou les matchs joués contre des ligues étrangères. Le fonds témoigne aussi du passage et des performances des différents comédiens ayant fait partie de la Ligue, dont leurs résultats aux matchs et les statistiques individuelles, l’intronisation des joueurs et les performances particulières, etc. Le fonds renseigne enfin sur les activités parallèles de la LNI, telles que celles de l’École d’improvisation, les tournois spéciaux ou les spectacles de théâtre produits par la Ligue.

Le fonds contient les règlements officiels de la LNI, différents articles écrits par Gravel ou Leduc sur l’histoire et la mission de la Ligue, de la correspondance, les signes de l’arbitre et l’hymne de la LNI. Il renferme aussi les procès-verbaux de 1977 à 2010, les bilans annuels ainsi que du matériel promotionnel des compétitions d’improvisation : communiqués, photographies et vidéos des matchs et performances. Le fonds renferme enfin des outils de marketing (tels que des études de satisfaction des clientèles), les résultats à vie et le classement des joueurs .

Source du titre composé propre
Titre correspondant au nom du créateur du fonds

Langue des documents
Français, anglais, espagnol, italien, créole et finlandais.

Sources complémentaires
D’autres documents relatifs à la LNI se trouvent dans les fonds Jean-Pierre Ronfard (P863), Louise Portal (P868), Jean-Luc Bastien (P887) et Paul Buissonneau (MSS465).

Termes rattachés
Ligue nationale d'improvisation

Aide   Panier vide