Description fonds - Bibliothèque et Archives nationales du Québec

PISTARD

Cote : P48


Centre : BAnQ Vieux-Montréal


Titre, Dates, Quantité
Fonds Conrad Poirier / Poirier, Conrad, 1912-1968 . - 1932-1960
- 0.40 mètre(s) linéaire(s) de document(s) textuel(s)
- 23460 photographie(s) : 22 921 négatifs sur pellicule n&b, 539 épreuves n&b
- ( : Télécommunications: Photographies de presse/pigistes ; 0).

Notice biographique/Histoire administrative
Né le 17 juillet 1912, Conrad Poirier est baptisé le même jour à la paroisse Saint-Enfant-Jésus à Montréal. Il est le fils d'Arthur Poirier et Yvonne de Saint-Dizier. Photographe à la pige, il vend ses photographies aux différents journaux et revues de Montréal. Il publie dans Le Samedi, La Revue populaire, The Gazette, La Patrie et La Presse. Nous avons peu de renseignements sur sa vie personnelle, si ce n'est une réputation d'excentricité. Adepte de la «nouvelle vision», il fait de la photographie sociale avant l'heure. Il s'intéresse au travail, à la rue et aux manifestations populaires. Il semble avoir délaissé la photographie au cours des dernières années de sa vie. Il meurt le 12 janvier 1968 à Montréal-Ouest, à l'âge de 55 ans .
Historique de la conservation/Source immédiate d'acquisition
En 1968, à la suite du décès de Conrad Poirier, Guy Côté, cinéaste et collectionneur cinématographique, fait l'acquisition de ce fonds. En 1972, il cède la majorité des photographies de ce fonds à la Bibliothèque nationale du Québec qui les transfère, la même année, aux Archives nationales du Québec à Montréal. À l'époque, M. Côté, un des fondateurs de la Cinémathèque québécoise, gardait une partie de ses documents personnels dans les bureaux de cet organisme. Vers la fin des années 1990, environ 1 000 négatifs attribués à Conrad Poirier et correspondant aux séries «News» et «Radio» du Fonds Conrad Poirier ont été retrouvés à la Cinémathèque québécoise, ayant sans doute été égarés avant le don original par Guy Côté en 1972. À la suite de l'identification des négatifs, la Cinémathèque les a cédés aux Archives nationales du Québec en 1999 .

Portée et contenu
Ce fonds comprend des recueils de coupures de presse et des photographies qui témoignent du travail de Conrad Poirier en tant que photographe journaliste à la pige pour les journaux Le Samedi, The Gazette, La Revue populaire, La Patrie et La Presse. Les photographies sont des témoignages exceptionnels des vies quotidienne, culturelle, intellectuelle, économique, sportive et sociale à Montréal et dans ses environs entre les années 1930 et 1960. Il est important de souligner que Conrad Poirier s'est intéressé à dépeindre le quotidien en privilégiant la représentation «non-composée» de ses contemporains. En ce sens, ce fonds témoigne d'une portée sociale rare pour cette époque. Le fonds Conrad Poirier comprend trois séries : photographies; albums photographiques; recueils de coupures de presse .

Source du titre composé propre
Titre correspondant au nom du créateur du fonds

Termes rattachés
Poirier, Conrad, 1912-1968

Aide   Panier vide