Description fonds - Bibliothèque et Archives nationales du Québec

PISTARD

Cote : CLG66


Centre : BAnQ Vieux-Montréal


Titre, Dates, Quantité
Fonds Lise Bissonnette . - [19--], 1952-2009
- 5.18 mètre(s) linéaire(s) de document(s) textuel(s)
- 555 photographie(s)
- 1 dessin(s)
- 3 carte(s)
- 39 vidéo(s)
- 15 bande(s) magnétique(s) : cassettes
- 2 enregistrement(s) sonore(s) numérique(s)
- 6 autre(s) document(s)
- ( : Administration:Gestionnaire public;Associations:Enseignement;Littérature/rédaction:Littérature d'idées;TélécommunicatPresse écrite ; 0).

Restriction(s)
Des restrictions s'appliquent sur une ou des unités de rangement. Consulter le panorama 'Contenants' pour lire le libellé des restrictions.

Notice biographique/Histoire administrative
Bissonnette, Lise. Journaliste, écrivaine et gestionnaire. Rouyn (Québec), 13 décembre 1945 - . Fille d'Antonio Bissonnette et de Victoria Carbonneau. Études aux écoles normales St-Joseph de Hull et Ignace-Bourget (Montréal), baccalauréat en pédagogie, 1965; Université de Montréal, licence en sciences de l'éducation, 1968; Université de Strasbourg et École pratique des hautes études de Paris, scolarité de doctorat, 1968-1970 - Elle y préparait une thèse de doctorat sur l'organisation de l'enseignement supérieur, tout en travaillant pendant ses vacances à l'Université de Montréal comme assistante de professeur et secrétaire aux cours d'été offerts par la Faculté des sciences de l'éducation (1969); Université de Montréal (2015), diplôme de doctorat pour sa thèse consacrée à Maurice Sand, fils de George Sand. De retour d'Europe en 1970, elle enseigne d'abord l'anglais dans une école secondaire du Plateau Mont-Royal et entre ensuite à l'Université du Québec à Montréal, où elle participe à la création du premier bureau d'études institutionnelles (1970-1972) avant d'assumer la coordination de la Famille des arts puis de la Famille de formation des maîtres (1972-1974). En 1974, elle entreprend une carrière en journalisme au quotidien Le Devoir où elle occupe successivement les postes de chroniqueur d'éducation (1974-1975), correspondante parlementaire à Québec (1975-1976), correspondante parlementaire à Ottawa (1976-1978), éditorialiste et rédactrice en chef adjointe (1978-1980), rédactrice en chef (1981-1985) et analyste principale (1985), avec une interruption d'une année durant laquelle elle étudie les relations Québec/États-Unis à New York, à l'invitation de la Carnegie Endowment for International Peace (1980-1981). Elle 1985, elle procède à l'évaluation d'un projet de maîtrise en communications publiques de l'Université Laval pour le compte de la CREPUQ. De 1986 à 1990, elle est journaliste indépendante et consultante, et collabore à plusieurs médias québécois et canadiens : Le Soleil (1986) et The Globe & Mail (1986-1990) où elle signe des chroniques hebdomadaires; L'Actualité (1986-1990), Montreal Magazine (1989-1990) et Forces (1988) pour lesquels elle rédige une chronique mensuelle, cette dernière à titre de rédactrice en chef invitée; l'émission d'affaires internationales Table rase à Radio-Québec, où elle signe une chronique hebdomadaire de politique extérieure canadienne (1987-1989); et l'émission de télévision Lumières en qualité de réalisatrice invitée pour le volet arts visuels (1988-1989). Durant la même période, elle siège aux conseils d'administration du Conseil de presse du Québec (1978), du Musée des beaux-arts de Montréal (1979-1980), de Vie des arts (1986-1990) et du Théâtre du nouveau monde (1986-1990). Elle est également membre du Conseil consultatif de l'Institut des relations intergouvernementales de l'Université Queen's (1979), membre du Comité de Montréal de l'Organisation canadienne pour l'éducation au service du développement (jusqu'en 1985), membre du Comité consultatif sur le développement de la région de Montréal (1985-1987), directrice de programmes et conseillère aux Affaires québécoises et canadiennes pour la Fondation CRB (1986-1990), vice-présidente du Conseil de l'Institut canadien pour la paix et la sécurité internationales (1986-1990), présidente du Comité organisateur de la Rencontre internationale Jack Kerouak (1987), membre du Comité consultatif de Centre d'études constitutionnelles de l'Université d'Alberta (1987-1989), de la Commission de direction de l'Institut de recherches politiques (1988-1990), du Comité canadien pour la décennie mondiale du développement culturel (1989-1990) et du Conseil national de la statistique (1990-1991), coprésidente-fondatrice de la Fondation pour le journalisme canadien (1990- ). Revenue au Devoir en 1990 pour en prendre la direction, elle en assure le redressement et le retour à la rentabilité grâce à une restructuration financière de l'entreprise, à la révision du contenu éditorial et à une nouvelle maquette primée à plusieurs reprises sur la scène internationale. Elle participe aux travaux du Comité mis sur pied en 1995 pour étudier l'avenir de la Bibliothèque centrale de la Ville de Montréal. Nommée en août 1998 présidente-directrice générale de la Grande Bibliothèque du Québec, fusionnée en 2002 avec la Bibliothèque nationale du Québec, puis devenue en 2006, Bibliothèque et Archives nationales du Québec, elle en dirige les destinées avec un succès remarqué auprès du grand public jusqu’en 2009. Depuis le milieu des années 1970, Lise Bissonnette participe régulièrement aux émissions d'affaires publiques des réseaux publics et privés de la radio et de la télévision en qualité d'analyste. Très appréciée comme conférencière, elle participe à de nombreux colloques, congrès, séminaires, symposiums, débats et tables rondes à la demande d’une diversité d’organismes tant au Québec et au Canada qu'aux États-Unis et en Europe. Elle assume en outre la présidence d'honneur de nombreux événements culturels et artistiques : Semaine de l'éducation organisée par l'Association d'éducation du Québec (1980), expositions-encans À l'ombre du génie au profit de la Fondation des maladies mentales (1989-1990), expo-ventes Les Femmeuses (Pratt & Whitney Canada, 1989-1995), exposition Dans dix ans l'an 2000 (maisons de la culture de Montréal, 1990), exposition-foire Entrée libre à l'art contemporain (Montréal, 1991), 4e Biennale des arts visuels de la Côte-Nord (1992), concours Le français à l'affiche de la Société Saint-Jean-Baptiste de la Mauricie (1992), concours Pour une bibliothèque idéale du Québec (Bibliothèques publiques du Québec, 1997), « Artefact 2004 – Sculptures urbaines », exposition « Œuvre de femme » (2006), « Vincent et moi » (2008). Elle est nommée Grand témoin de la Francophonie aux Jeux Olympiques d’hiver de Turin (février 2006). Elle siège en qualité de membre ou de présidente de divers jurys, dont entre autres: concours d'émissions d'information de la Société Radio-Canada (1978-1980), prix Paul-Émile Borduas (1986 et 1986), prix Michener (1990), prix littéraires du gouverneur général, catégorie «études et essais» (1990-1991) et catégorie « romans et nouvelles (2008), programme de bourses de la Fondation Asie-Pacifique à l'intention des journalistes (1991), ); prix Le Monde de la recherche universitaire (1997, 2004-2007), Prix des cinq continents (2005, présidence du jury international en 2008). Elle collabore à plusieurs ouvrages collectifs et publie deux recueils d'articles, un essai et cinq ouvrages de fiction dont quatre sont traduits en anglais. Tous sont favorablement accueillis par la critique et le public et trois d'entre eux sont mis en nomination pour les prix littéraires du gouverneur général. Distinctions honorifiques : Order of the Alaska Walrus, 1987; inscrite au «Tableau d'honneur» de l'Association mondiale de femmes journalistes et écrivaines, 1988; prix spécial du jury «Femme de l'année» du Salon de la femme, 1991; Prix de journalisme de la Société des musées québécois, 1991; Ordre des francophones d'Amérique, 1991; Mérite du français dans la culture (Union des artistes, 1993); diplômée à l'honneur lors du 25e anniversaire de la promotion 1968 de l'Université de Montréal, 1994; membre de l'Académie des lettres et des sciences de la Société royale du Canada, 1994; prix Femmes de mérite (Young Women's Christian Association, 1995); Bob Edwards Award, 1995; intronisation au Panthéon du journalisme canadien, 1996; Ordre de la Pléiade, 1998; chevalier de l'Ordre de la Pléiade, 1998; officier de l'Ordre national du Québec, 1998; médaille de l'Académie des lettres du Québec, 1999; chevalier de la Légion d'honneur, 2000; Mérite d'honneur du français et de la francophonie en éducation, 2000; entrée officielle à l’Académie des lettres du Québec, 2004; Personnalité de l’année 2005 La Presse dans la catégorie Affaires, administration et institutions; Prix de la personnalité Richelieu International, 2006; officier de la Légion d’honneur, 2008; prix Hommage 2009 d’administration publique; Grand Montréalais 2009; prix Fleury-Mesplet 2009, et autres; doctorats honorifiques décernés par la State University of New York (1986), l'Université Concordia (Montréal, 1986), l'Université laurentienne de Sudbury (Ontario, 1988), l'Université de Sherbrooke (1992), l'Université Laval (Québec, 1996), l’Université du Québec à Montréal (2003), l’Université de Montréal (2006), l’Université McGill (Montréal, 2007) et l’Université d’Ottawa (2011). Publications : La passion du présent (recueil d'articles), 1987; Avoir 17 ans (nouvelles, en collaboration), 1991; Marie suivait l'été (récit), 1992; Choses crues (roman), 1995; Le Devoir : un journal indépendant (1910-1995) (en collaboration), 1995; Quittes et doubles : scènes de réciprocité (nouvelles), 1997; Toujours la passion du présent (recueil d'articles), 1998; Des lettres et des saisons (essai), 2001; Un lieu approprié (roman), 2001; La flouve : le parfum de Balzac (roman), 2006; Maurice Sand, un créateur fantastique méconnu : la transversalité, brisant d'une œuvre du XIXe siècle (essai), 2016; nombreux articles parus dans divers journaux et revues dont Le Devoir, The Globe and Mail, L'Actualité, Le Monde et Montréal Magazine. Sources : dossiers administratifs du CRLG, fonds Lise Bissonnette, site web de l’Université de Montréal et catalogue IRIS .
Historique de la conservation/Source immédiate d'acquisition
Une première partie du fonds a été cédée au Centre de recherche Lionel-Groulx par Lise Bissonnette, le 18 mars 2002, ensuite cédée par la Fondation Lionel-Groulx à Bibliothèque et Archives nationales du Québec, le 12 août 2009. Une seconde partie a été cédée à Bibliothèque et Archives nationales du Québec par Lise Bissonnette, le 7 décembre 2009 .

Portée et contenu
Le fonds témoigne de la vie privée et des activités professionnelles de Lise Bissonnette et démontre l'étendue de son influence sur la scène politique, intellectuelle et culturelle, aussi bien au Québec et au Canada qu'à l’étranger. Il contient entre autres des documents qui témoignent exhaustivement de sa participation à de très nombreux colloques, congrès, séminaires, conférences, cours et autres événements du même type ainsi qu'à des émissions de radio et de télévision des réseaux publics et privés (textes de conférences portant sur des sujets variés, contrats, programmes, scénarios, affiches, rapports, actes de congrès, etc.). On y trouve aussi des coupures de journaux comportant la quasi-totalité de ses articles publiés dans Le Devoir et plusieurs autres périodiques tant en français qu'en anglais, et divers autres documents produits ou accumulés dans l'exercice de ses fonctions de journaliste, de rédactrice en chef et de directrice du Devoir, ainsi que de présidente- directrice générale de la Grande Bibliothèque du Québec, fusionnée à la Bibliothèque nationale du Québec et devenue Bibliothèque et Archives nationales du Québec (correspondance, cahiers de notes, textes de conférences, procès-verbaux, rapports annuels, relevés d'honoraires, comptes de dépenses, etc.). Outre des exemplaires de quelques-uns de ses livres, le fonds comporte les manuscrits de la plupart de ses oeuvres littéraires et des documents illustrant divers aspects de sa carrière d'écrivain : relations avec ses éditeurs et ses lecteurs, participation à des salons du livre et à des causeries littéraires, réception critique, etc. Il contient aussi des documents portant sur ses fonctions exercées dans le domaine de l’éducation et dans plusieurs organismes en qualité d'enseignante, d’administrateur, de conseillère ou à titre honorifique (correspondance, ordres du jour, procès-verbaux, rapports d'évaluation, documents financiers, etc.); des documents relatifs à un stage d'étude sur les relations Québec/Etats-Unis effectué à New York à l'invitation de la Carnegie Endowment for International Peace; des documents témoignant des nombreuses distinctions honorifiques décernées à Lise Bissonnette en reconnaissance de ses réalisations professionnelles; des agendas personnels tenus dans le cadre de sa vie professionnelle; des documents relatifs à ses études, à sa contribution au journalisme étudiant, à ses finances personnelles, à des dons et prêts d'oeuvres d'art et à divers autres aspects de sa vie privée; et une documentation constituée d'imprimés portant sur Lise Bissonnette. Outre les documents textuels, le fonds comprend des photographies représentant Lise Bissonnette, son conjoint et plusieurs autres personnalités, prises lors d'événements principalement reliés à sa vie professionnelle; des documents sonores et filmiques comportant notamment des enregistrements d’entrevues et d'émissions auxquelles a participé Lise Bissonnette ou la concernant; et quelques objets muséologiques (plaques honorifiques, insigne, médailles, …).

Le fonds comprend 17 séries : participation à des colloques, congrès, séminaires, etc.; participation à des émissions de radio et de télévision; services conseil et fonctions administratives et honorifiques diverses; carrière de journaliste et collaboration à des périodiques; carrière d'écrivain; direction du Devoir; Carnegie Endowment for International Peace; Emplois en éducation; Présidence et direction générale de la Grande Bibliothèque du Québec, de la Bibliothèque nationale du Québec et de Bibliothèque et Archives nationales Du Québec; mérites et distinctions; agendas; vie privée; documentation sur Lise Bissonnette; documents iconographiques; documents sonores; documents filmiques; objets à caractère muséologique. Le fonds comporte aussi des copies de documents datant de 1915 et 1942 .

Source du titre composé propre
Titre correspondant au créateur du fonds

Langue des documents
Français principalement, anglais, espagnol et arabe.

Instrument(s) de recherche
Répertoire numérique du fonds Lise Bissonnette / François Gravel et Marie Léveillé. - 2007 , 221 pages.
INDEXÉ : OUI.
SUPPORT DE CONSULTATION : Papier dactylographié (original ou copie sauf fichier).
LOCALISATION DU SUPPORT DE CONSULTATION : 604062.
Répertoire numérique de l'ajout 2009-12-001au fonds Lise Bissonnette / Bibliothèque et Archives nationales du Québec. - 2009 , 96 pages.
INDEXÉ : NON.
SUPPORT DE CONSULTATION : Papier dactylographié (original ou copie sauf fichier).
LOCALISATION DU SUPPORT DE CONSULTATION : 610003.

Termes rattachés
Bissonnette, Lise, 1945-

Aide   Panier vide