Description fonds - Bibliothèque et Archives nationales du Québec

PISTARD

Cote : P964


Centre : BAnQ Vieux-Montréal


Titre, Dates, Quantité
Fonds Catherine Bégin . - 1916-2013
- env. 0.53 mètre(s) linéaire(s) de document(s) textuel(s)
- 855 photographie(s)
- 1 bande(s) magnétique(s)
- 1 enregistrement(s) sonore(s) numérique(s)
- 2 vidéo(s) numérique(s)
- ( : Arts de la scène : théâtre; Télécommunications : télévision ; 0).

Notice biographique/Histoire administrative
La comédienne Catherine Bégin nait en France le 22 avril 1939 d’un père québécois, Lucien Bégin (1895-1964), et d’une mère belge, Marie-Louise Vanhavre (1906-1967). Troisième enfant d’une famille de six, sa famille arrive à Montréal en 1941 suite à la Deuxième Guerre mondiale qui sévit en Europe. Elle obtient son diplôme du Conservatoire d’art dramatique, à Montréal, en 1959. Au cours de sa carrière, elle incarne plus d’une centaine de rôles sur scène, dont madame Rosa (La vie devant soi), Hécube (Les Troyennes), madame Chasen (Harold et Maude), madame Blavatsky de Jovette Marchessault et Hanna Kennedy (Marie Stuart), sans compter ses apparitions dans Le Temps et la Chambre de Botho Strauss, Les Parents terribles de Cocteau, Les Liaisons dangereuses de Christopher Hampton et Le Mariage de Figaro de Beaumarchais, L'Heureux Stratagème de Marivaux ou Les Troyennes d'Euripide. Elle se distingue d’ailleurs avec le Masque de la meilleure interprétation féminine dans un rôle de soutien pour la pièce « Jouliks » et elle est nominée à deux reprises dans la même catégorie pour les pièces « Au retour des oies blanches » et « L’Homme en lambeaux ». De plus, en 1998, elle reçoit le prix Victor-Morin pour les arts de la scène dédié à l’ensemble de sa carrière. Du côté cinématographique, elle se fait remarquer dans les films « Les Beaux Dimanches », « Noémie », « Le Secret de ma mère », « Stardom », « Laurence Anyways », et au petit écran dans « Virginie », « Grand-papa », « Des dames de cœur » et « Unité 9 ». Parallèlement à sa carrière de comédienne, elle cumule plusieurs fonctions reliées à l’univers culturel : elle siège sur le conseil d’administration de l’Union des Artistes (1976-1980) et l’Association des directeurs de Théâtre (1980-1984), préside le Conseil québécois du Théâtre (1986-1990), devient porte-parole de la Coalition du Monde des Arts et des Affaires culturelles (1986-1990), sans oublier ses années d’enseignante au Département de théâtre du Collège Lionel-Groulx. Catherine Bégin décède en 2013 .
Historique de la conservation/Source immédiate d'acquisition
Le fonds a été acquis de Julie Bégin et Christine Bellier en 2016 .

Portée et contenu
Le fonds porte sur la vie personnelle et professionnelle de Catherine Bégin. Il comprend des curriculum vitae, des extraits de naissance, des prix et hommages, de la correspondance familiale, des textes annotés, des contrats et horaires de tournées. Le fonds est surtout constitué de photographies, dont plus de 300 du photographe André Le Coz, qui illustrent les différentes productions auxquelles Catherine Bégin a participé. Ces documents iconographiques témoignent de la richesse et de la diversité des rôles interprétés par la comédienne au théâtre et à la télévision. Le fonds témoigne également de l’implication de Catherine Bégin auprès du Conseil québécois du théâtre et de l’Académie québécoise du théâtre ainsi que de sa carrière d’enseignante au Cégep Lionel-Groulx.

Le fonds est composé de deux séries : Vie personnelle (S1); Vie professionnelle (S2) .

Source du titre composé propre
Titre correspondant au nom du créateur du fonds

Termes rattachés
Bégin, Catherine, 1939-2013

Aide   Panier vide