Description fonds - Bibliothèque et Archives nationales du Québec

PISTARD

Cote : P66


Centre : BAnQ Saguenay


Titre, Dates, Quantité
Fonds Johann-Natale Krieber . - 1920-1978
- 0.22 mètre(s) linéaire(s) de document(s) textuel(s)
- 97353 photographie(s) : N&B, couleur, négatifs, papier, diapositives, verres
- 120 film(s) : N&B, couleur 8mm et 16mm
- 62 bande(s) magnétique(s)
- ( : Arts visuels/plastiques : Photographie artistique; Commerces : Studios de photographies ; 0).

Notice biographique/Histoire administrative
Johann Natale Krieber est né le 3 décembre 1925 à Millstatt, ville touristique de Carinthie, située dans les Alpes autrichiennes. L'influence d'un père maître-photographe, spécialisé dans le paysage, amena Johan Krieber à se passionner pour ce métier dès son enfance. Pendant ses études secondaires, il suit un entraînement dans les jeunesses hitlériennes, dont un cours de pilote de planeur afin de pouvoir faire de la photographie aérienne. Il commence son apprentissage comme photographe (stage obligatoire pour cette profession en Autriche) à l'âge de 14 ans, chez le maître-photographe Hans Hammerschlag. Cet apprentissage est interrompu par l'appel aux armes. Durant la Deuxième Guerre mondiale, il sert en Allemagne, en France, en Belgique et sur le front Russe. À la fin des hostilités, il reprend son apprentissage de photographe, en vue de l'obtention d'un diplôme à l'université de Vienne. En 1947, il obtient le titre de photographe. Durant cette période, il consacre ses loisirs à l'alpinisme et suit un entraînement de guide alpin. Les années d'après-guerre font grandir son insatisfaction sur le plan professionnel et personnel. L'envie de voir des paysages qui n'ont pas été touchés par la guerre fait qu'en décembre 1951, il achète un billet de passage sur le «Anna Salén» en partance pour Halifax au Canada. Johann Krieber arrive à Québec le 29 décembre 1951. Pour son premier emploi (dit «travail d'adaptation»), il est engagé par la Compagnie Price comme bûcheron et draveur dans le Parc des Laurentides. La même année, il devient «mineur» sur le chantier de construction du barrage hydro-électrique de Chute-à-la-Savane au Lac Saint-Jean, un chantier de la compagnie Alcan. En 1952, Johann Krieber retourne à sa profession de photographe. Au mois de septembre, il travaille pour Jean Lalime, photographe de Jonquière. Il est alors nommé gérant de la succursale almatoise du Studio Lalime jusqu'au mois de décembre 1953. En janvier 1954, il fait l'acquisition de cette même succursale. Le 30 janvier 1954, il épouse Thérèse Gagné (native d'Alma). Ils auront trois enfants: Jeannine, Michel et Édith. En 1964, Krieber obtient le titre de «Maître-photographe de la province de Québec». En 1967, on lui décerne le titre de «Craftsman of Photographic Arts of Canada». En 1965, Thérèse Gagné-Krieber, qui collabore depuis quelques années avec son époux, devient la première femme de la province à obtenir le titre de «Maître-Photographe du Québec». En 1969, toute la famille va s'établir à Sainte-Foy où les Krieber ouvrent un nouveau studio. En 1971, Johann Krieber obtient le titre de Master of Photographic Arts of Canada, qui lui est décerné par l'association «Professionnel Photographers of Canada, Inc.» Il participe à plusieurs expositions provinciales et nationales et il réalise quelques expositions en solo. Dans les années 70, il devient le photographe officiel de l'Assemblée Nationale du Québec. Il a également été reporter-photographe-pigiste pour différents organisme publics, privés et gouvernementaux ainsi que pour différents journaux et magazines. Johann Krieber s'associe à différentes institutions d'enseignement: entre 1969 et 1973, il est responsable de l'enseignement de la photographie au CÉGEP de Jonquière; de 1971 et 1975, il s'occupe de l'animation photographique à l'université Laval; entre 1972 et 1976, il fut le directeur artistique du club Optica de cette université. À partir de 1971, et jusqu'à sa mort, il fut chargé de cours en photographie documentaire à l'Université du Québec à Chicoutimi. Il est décédé dans un violent accident d'automobile dans le Parc des Laurentides, près de Laterrière, le 30 novembre 1978. (Il venait donner un cours à Chicoutimi) .
Historique de la conservation/Source immédiate d'acquisition
Le fonds a été cédé au centre des Archives nationales du Québec du Saguenay-Lac-Saint-Jean par madame Thérèse Krieber, son épouse, en 1991. Le centre a reçu un deuxième versement en mai 2001, des mains de Mme Krieber, qui s'exécuta pour un troisième versement en octobre 2004 .

Portée et contenu
Le fonds est constitué des documents produits essentiellement par Johann Kreiber, bien que des photographies produites par son père y soient présentes.
Au Canada, il a exercé sa profession à Alma et à Québec, de 1952 à 1978. Auparavant, il avait exercé en Autriche, son pays d'origine. Ses réalisations portent sur tous les champs de l'activité professionnelle : portraits, publicité et reportages, photographie industrielle, photographie artistique, d'architecture et documents familiaux.
Le deuxième versement a enrichi le fonds de port-folios, de commandes d'entreprises et du Gouvernement du Québec (photographies de personnalités et de personnages célèbres), de notes de cours, puisqu'il enseignait la photographie à l'Université du Québec à Chicoutimi. Ce dernier versement comprend également des photographies produites par madame Thérèse Gagné, l'épouse de Johan Krieber.
À partir de 2003, madame Gagné a effectué deux autres versements, qui contiennent des diapositives couleur ainsi que des doubles, des essais en chambre noire et des agrandissements de photographies déjà versées

Le fonds comprends neuf séries : 1. Krieber et sa famille, 2 photographies commerciales, publicitaires et de reportages, 3 portraits, 4 photographies artistiques, 5 photographies d'architecture, 6 Photographies prises par madame Thérèse Krieber, 7 Photographies prises par monsieur Johann Krieber père, 8 films et bandes audio, 9 Documents en rapport avec la vie et la carrière de Krieber .

Autres formats
Le film «Construction du pont d'Alma» est disponible sur la vidéo no 139.

Documents connexes
Voir aussi les documents conservés par la Société d'histoire du Lac-Saint-Jean (71 500 photographies -1952-1969), documents comprenant des mariages et portraits réalisés au studio de Johann Kreiber à Alma de même que des reportages. En outre, les Archives nationales du Canada conservent 1208 pièces (1962-1974).

Notes générales
Nous possédons la vidéo en triple exemplaire.

Instrument(s) de recherche
Inventaire des photographies, documents sonores et filmiques du fonds Johann et Thérèse Krieber / Tremblay, Caroline. - 1993 , 359 pages.
INDEXÉ : NON.
SUPPORT DE CONSULTATION : Microfiche (tout format sauf COM).
LOCALISATION DU SUPPORT DE CONSULTATION : 200263.

Termes rattachés
Alma (Québec : Ville)
Krieber, Hans Johann, 1925-1978
Krieber, Thérèse Gagné, 1930-
Photographie
Photographie d'architecture
Photographie de paysages
Photographie de presse

Aide   Panier vide