Description fonds - Bibliothèque et Archives nationales du Québec

PISTARD

Cote : P765


Centre : BAnQ Vieux-Montréal


Titre, Dates, Quantité
Fonds Yvon Deschamps . - [194-]-2008
- 2.5 mètre(s) linéaire(s) de document(s) textuel(s)
- 960 photographie(s) : 335 épreuves, 127 négatifs, 469 diapositives, 29 planches contact
- 1 carte(s)
- 2 film(s) ( 00:01:00) : 16 mm
- 173 vidéo(s) (env. 146:55:00) : Betacam, numériques coul. sonore, UMatic, VHS
- 136 bande(s) magnétique(s) (env. 75:00:00) : 98 bobines, 38 cassettes
- 2 enregistrement(s) sonore(s) numérique(s) (env. 01:00:00) : disques compact
- ( : Arts de la scène : humour/improvisation; Télécommunications : télévision; Associations/regroupements : oeuvres de bienfaisance ; 0).

Notice biographique/Histoire administrative
Auteur, comédien, producteur, chansonnier et humoriste, Yvon Deschamps est né à Montréal en 1935. Il fait ses études secondaires à l’école supérieure de Saint-Henri. De 1953 à 1958, il travaille pour la Société Radio-Canada en tant que messager à la discothèque. Pendant ces années, il suit des cours de piano et d’art dramatique, notamment avec Paul Buissonneau, Georges Groulx et Denise Pelletier. En 1958, il débute sa carrière de comédien dans «Andromaque» au Théâtre universitaire canadien avec Paul Hébert. Il participe à quelques reprises au Festival d’art dramatique du Canada, joue dans de nombreuses pièces de théâtre, est membre de la troupe La Roulotte, devient batteur et accordéoniste pour Claude Léveillée et participe aux émissions télévisées pour enfants «The Big Search», «Bobino» et «La Boîte à surprises». En 1964, il fonde, avec d’autres comédiens, le Théâtre de Quat’Sous et obtient son premier rôle au cinéma dans «Délivrez-nous du mal» de Jean-Claude Lord. Pendant deux ans, il se consacre à l’administration du théâtre, après quoi il monte, avec Louise Forestier, Mouffe et Robert Charlebois, «L’Osstidcho», un spectacle qui révolutionne la chanson québécoise et au cours duquel il présente pour la première fois son monologue «Les Unions qu’ossa donne?». À la suite de ce succès, sa carrière d’humoriste prend son envol. Yvon Deschamps participe alors à de nombreux spectacles. En 1969, il monte seul sur scène pour la première fois au Patriote et lance son premier disque, suivi de plusieurs autres vendus à des millions d’exemplaires. Parmi ses spectacles, mentionnons «On va s’en sortir» (1972), «La libération de la femme» (1973 et 1974), «C’est tout seul qu’on est le plus nombreux» (1982) et «Un voyage dans le temps» (1983). Il écrit les paroles des chansons « Les fesses» (1972) et «Aimons-nous » (1977). Il participe en tant qu’animateur et comédien à l’émission «Samedi de rire», diffusée entre 1985 et 1989, puis à «CTYvon». En 1992, il effectue un retour sur scène avec «U.S. qu’on s’en va?». En 1996, il achète le manoir Rouville-Campbell et y fait construire une salle de spectacle. Animateur de nombreux galas, il s’engage aussi dans des œuvres de bienfaisance .
Historique de la conservation/Source immédiate d'acquisition
La fonds a été acquis d'Yvon Deschamps en 2009 .

Portée et contenu
Le fonds porte sur la carrière d’humoriste, de chansonnier, de comédien et de producteur d’Yvon Deschamps et témoigne de son implication sociale auprès de différents organismes. Le fonds se compose des huit séries suivantes : Œuvres, Dossiers professionnels, Écrits concernant Yvon Deschamps, Correspondance, Documents personnels, Écrits d’autres auteurs, Imprimés et Documents iconographiques .

Source du titre composé propre
Titre correspondant au contenu de l'unité de description

Termes rattachés
Deschamps, Yvon, 1935-

Aide   Panier vide