Description fonds - Bibliothèque et Archives nationales du Québec

PISTARD

Cote : P971


Centre : BAnQ Vieux-Montréal


Titre, Dates, Quantité
Fonds Nouveau Théâtre Expérimental (en cours de traitement) . - 1975-2015
- env. 4 mètre(s) linéaire(s) de document(s) textuel(s)
- env. 22 Mo de document(s) textuel(s)
- env. 1000 photographie(s)
- 1 dessin(s) d'architecture
- env. 60 vidéo(s)
- env. 20 bande(s) magnétique(s)
- ( : Arts de la scène : Lieu de diffusion, Théâtre ; 0).

Notice biographique/Histoire administrative
Le Théâtre Expérimental de Montréal (TEM) est créé en 1975 par Robert Gravel, Jean-Pierre Ronfard et Pol Pelletier. Ils jettent ainsi les bases du théâtre de recherche et d’un système d’autogestion d’une troupe lors de la création d’un spectacle. Un an plus tard, Robert Claing, Pierre Pesant et Anne-Marie Provencher se joignent au groupe. Quelques spectacles importants sont créés sous l’égide du TEM (Une femme, un homme, Orgasme I et II, Garden Party, etc) et La Ligue nationale d’improvisation y voit le jour. Cependant, une mésentente idéologique et un différent à propos du déménagement de la Maison Beaujeu à d’autres locaux, crées une rupture du groupe. Le Nouveau Théâtre Expérimental (NTE) voit le jour en 1979 suite à la scission du Théâtre Expérimental de Montréal (TEM) en deux entités : le Théâtre Expérimental des Femmes dirigé par Pol Pelletier et le NTE, dirigé par Robert Claing, Robert Gravel, Anne-Marie Provencher et Jean-Pierre Ronfard. Cette entité garde les mêmes fondements que son prédécesseur et s’appuie sur les mêmes principes de gestion. Malgré que la compagnie n’ait pas de domicile fixe pendant deux ans, plusieurs autres oeuvres y naissent, dont une première partie de l’immense pièce Le Roi Boiteux. La Ligue nationale d’improvisation, qui connaît alors sa troisième saison, devient une entité autonome en 1980. En 1981, le NTE trouve enfin domicile fixe dans une ancienne caserne de pompier sur la rue Fullum. Cette bâtisse devient l’Espace Libre et trois compagnies de théâtre de création s’y installent : le Nouveau Théâtre Expérimental, Carbone 14 et Omnibus. De 1983 à 1990, on assiste à la création de pièces, d’expériences et essais de tout genre : Gigogne, Marée basse, Les Milles et unes nuits, Trésor des Pyramides, etc. De 1991 à 1996, seuls Robert Gravel et Jean-Pierre Ronfard restent au commande du NTE et continue l’écriture (Tragédie de l’homme, Thérèse, Tom et Simon…, Matine : Sade au petit déjeuner, etc). Ils seront épaulés par Marthe Boulianne dans les tâches administratives à partir de 1986. Parallèlement, Jean-Pierre Ronfard réalise plusieurs études sur l’art théâtral. Avec l’aide d’un compagnon de route, Alexis Martin, l’espace de jeu devient une sorte de bar avec la réalisation de 5 à 7 et La Mort de Dieu. C’est dans cet univers qu’est créée la pièce Matroni et moi, introduisant une nouvelle thématique, métaphysique et politique dans les productions du NTE. Le décès de Robert Gravel survient en 1996. Jean-Pierre Ronfard tient les commandes du NTE seul jusqu’à l’arrivée d’Alexis Martin en tant que directeur artistique en 1999. Daniel Brière se joint au groupe de Ronfard, Martin et Boulianne en 2003. La mort frappe de nouveau en 2003 alors que Jean-Pierre Ronfard décède. Cela n’empêche pas le NTE de continuer les productions théâtrales (Nicole, ACV, Rabelais, La Fin, Sacré Cœur, etc). La direction de la compagnie théâtrale est assurée par Alexis Martin, Daniel Brière et Marthe Boulianne jusqu’au départ de cette dernière en 2014. Les deux autres comparses continuent de tenir les rênes depuis, avec d’autres collaborateurs. Le NTE est encore actif aujourd’hui et présente toujours ses œuvres à l’Espace Libre, qui a été complétement rénové et aménagé afin d’accueillir les différentes créations théâtrales. Source : TOXA, « Historique »¸ NTE, http://www.nte.qc.ca/historique/, (site consulté le 4 août 2016) .
Historique de la conservation/Source immédiate d'acquisition
Le fonds a été acquis du Nouveau Théâtre Expérimental en février 2017 .

Portée et contenu
Le fonds porte sur la création du Théâtre Expérimental de Montréal, ainsi que celui du Nouveau Théâtre Expérimental. Il nous informe sur les processus de création des différentes pièces, de leur balbutiement à leur représentation, le processus décisionnel, ainsi que les différents acteurs ayant joué un rôle majeur dans la création et la gestion des deux troupes.

Le fonds comprend les textes manuscrits et tapuscrits de pièces présentées par le Théâtre Expérimental de Montréal et par le Nouveau Théâtre Expérimental, des textes originaux d’ateliers d’écriture, les minutes du Conseil d’administration du TEM, des raisons sociales, un plan d’architecture de la Maison Beaujeu, des États financiers du TEM, des contrats, des cahiers spicilèges créés par Robert Gravel, des photographies comprenant des négatifs, des procès-verbaux, des vidéos des pièces présentées au NTE, des disquettes comprenant les réflexions de Jean-Pierre Ronfard, des bandes sonores, quelques maquettes de costume, quelques affiches et des dossiers de presse .

Source du titre composé propre
Titre correspondant au créateur du fonds

Aide   Panier vide