Description fonds - Bibliothèque et Archives nationales du Québec

PISTARD

Cote : P21


Centre : BAnQ Sherbrooke


Titre, Dates, Quantité
Fonds Studio Boudrias EN TRAITEMENT . - [après 1873]-1980
- 0.02 mètre(s) linéaire(s) de document(s) textuel(s) : Quantité réelle : 1.9 cm.
- 10143 photographie(s)
- 66 gravure(s) : 37 cartes postales; 29 cartes mortuaires ou de remerciements.
- ( : Commerces : Studios de photographies ; 0).

Notice biographique/Histoire administrative
Né à Saint-Lambert en 1917, Jean-Paul Boudrias est le fils de Napoléon Boudrias, opérateur, et d’Alexina Dion. Boudrias devient d’abord photograveur, c’est-à-dire un spécialiste de la photographie imprimée, telle la carte postale. En 1948, il travaille au Studio Bélanger à Sherbrooke comme photographe. C’est au nom du Studio Bélanger qu’il participe, la même année, à la 33e convention annuelle de l’International Association for Identification à Denver au Colorado, la photographie étant l’une des branches scientifiques utiles aux enquêtes policières. Toujours en 1948, Boudrias démarre son propre commerce en association avec Albert Prince, sous le nom Studio Boudrias et Prince. Le commerce est installé dans l’ancien studio qu’occupait A. Z. Pinsonneault, au 57 de la rue King Ouest, à Sherbrooke. L’entreprise est dissoute dès mars 1951. Le 9 juin 1951, Boudrias enregistre son propre studio photographique, le Studio Boudrias, toujours installé au 57 de la rue King Ouest (dans la déclaration de raisons sociales, Boudrias affirme faire affaire seul comme photographe depuis le 5 mars 1951). Le studio déménage sur la rue Belvédère Sud en 1965. Le commerce ferme en 1980, peu de temps avant le décès de son propriétaire .
Historique de la conservation/Source immédiate d'acquisition
Les documents ont été transférés au Centre d'archives de l'Estrie en juin 1980, après la fermeture du studio. Le don a été fait en 1981 par l'épouse du photographe, Gabrielle L. Boudrias. Pour la période antérieure à 1959, très peu de documents ont été conservés .

Portée et contenu
Le fonds permet de connaître la clientèle d'un photographe de Sherbrooke et de suivre ses activités tant en ville qu'à l'extérieur. Il renferme principalement des portraits d'individus de la région et, dans une mesure beaucoup moindre, des photographies de groupes (employés d'industries, infirmières diplômées, Chevaliers de Colomb), d'édifices (commerces, écoles) et d'évènements (mariages). La très grande majorité des documents sont sous formes de négatifs sur pellicule placés dans des enveloppes au nom du client (ces dernières peuvent également à l'occasion renfermer une épreuve); il existe également 53 négatifs sur verre.

Le fonds contient 6 séries :
S1 Studio Boudrias : série photographique #4633 à #14450 (1951-1958)
S2 Studio Boudrias : série photographique #1 à #EN TRAITEMENT (1959-1980)
S3 Studio Boudrias et Prince : série photographique #1 à #4224 (1948-1951)
S4 Studio Bélanger (1948)
S5 A. Z. Pinsonneault (1949)
S6 Production photographique inconnue ([après 1873]-1947) .

Termes rattachés
Histoire sociale
Sherbrooke (Québec : Ville)
Studio Boudrias

Aide   Panier vide