Description fonds - Bibliothèque et Archives nationales du Québec

PISTARD

Cote : P833


Centre : BAnQ Vieux-Montréal


Titre, Dates, Quantité
Fonds La Presse . - [185-]-2004
- 738000 photographie(s) : env. 38 000 épreuves, env. 700 000 négatifs
- ( : Télécommunications : photographes de presse/pigistes ; 0).

Notice biographique/Histoire administrative
Fondée en 1884 par William Blumhart, La Presse était au départ un journal politique proche des intérêts du Parti conservateur. Elle devait faire opposition au journal libéral d’Hector Langevin. En 1889, Trefflé Berthiaume en devenait le propriétaire et sous sa gouverne, le journal délaissa son côté essentiellement partisan pour prendre le virage de l’information. La Presse est peu à peu devenue ce qu’il est convenu d’appeler un média de masse. Autant dans sa forme que dans son contenu, le journal a été profondément modifié; toutes les couches de la population pouvaient désormais trouver dans ses pages de la lecture susceptible de les intéresser. Il quittait le champ de l’opinion pour s’intéresser davantage à la nouvelle un peu à l’image de son concurrent anglophone le Star. Grâce à Berthiaume, le journal devenait le leader francophone de la presse d’information, un modèle pour de nombreux autres journaux. Entre 1904 et 1906, le journal passa temporairement aux mains d’intérêts conservateurs, mais grâce au soutien de Wilfrid Laurier, Trefflé Berthiaume put récupérer son journal. Le journal afficha dès lors de manière un peu plus manifeste son soutien au Parti libéral. Malgré les disputes familiales qui ne connaîtront leur dénouement que dans les années 1950, La Presse poursuivra sa lancée et innovera dans de nombreux domaines. Ainsi, en 1922 elle lancera la première station radiophonique privée, CKAC, dont les antennes seront installées sur le toit de l’immeuble de la rue Saint-Jacques. Arthur Berthiaume, le fils de Trefflé, prendra officiellement la relève de son père à la direction du journal de 1915 à 1932. Pamphile-Réal Du Tremblay, qui sera présent dans la direction et l’administration sera finalement confirmé dans sa fonction de président en 1932. La Presse conservera son titre de leader en matière de diffusion de l’information jusqu’à l’arrivée du Journal de Montréal en 1964 qui lentement mais sûrement fera la conquête de lecteurs montréalais de plus en plus nombreux. En 1967, Paul Desmarais, président de Power Corporation, fera l’acquisition de La Presse. Après Roger Lemelin nommé par Desmarais à la présidence, c’est Roger D. Landry qui reprendra le flambeau en 1980 apportant un nouvel élan au journal (édition du dimanche, cahier sport en tabloïd, nouvelles chroniques et rubriques). Par le biais de da filiale Gesca Ltée, Power Corporation a été propriétaire du journal La Presse et de six autres quotidiens des provinces de Québec et d’Ontario. L'édition du dimanche du journal La Presse a paru pour une dernière fois le 28 juin 2009 après 25 ans de publication. Le quotidien devient un média à 100 % numérique en janvier 2018, puis, le 14 juillet de la même année, La Presse devient totalement indépendante de son ancien propriétaire Power Corporation (Source consulté le 30 septembre 2009 : http://www.vieux.montreal.qc.ca/inventaire/fiches/fiche_gro.php?id=142) .
Historique de la conservation/Source immédiate d'acquisition
Ce fonds d’archives est offert par le journal La Presse, créateur des documents .

Portée et contenu
Le fonds d’archives porte sur les activités photo-journalistiques du quotidien montréalais La Presse. Il contient des épreuves et des négatifs ayant servi à illustrer les articles parus dans le journal. Les photos-reportages illustrent le mandat généraliste du journal et témoignent de tous les événements de l’actualité montréalaise, québécoise, canadienne et internationale au quotidien susceptibles d’intéresser le lectorat du journal. La diversité des cahiers de l’édition du samedi témoigne de la variété des sujets abordés : «Actualité», «Économie», «Mon toit», «Cinéma», «Sports», «Livres», etc.

Plusieurs photographes pratiquent leur art au journal La Presse. Par exemple : Michel Gravel fait ses débuts en tant que photographe d’actualités sportives en 1954. Il travaille successivement à l’agence David Bier et pour les journaux Le Devoir, Toronto Star et The Gazette. À l’emploi de La Presse depuis 1965, il y passe quarante années à couvrir les plus grands événements sur les scènes nationales et internationales. Lauréat d’au moins onze prix, il a été notamment nommé photographe de l’année par l’Association des photographes de presse de Montréal (APPM).

Antoine Desilets fait carrière au journal de 1961 à 1974 en couvrant notamment des reportages, publiés en couleur, dans l'encart "Perspective". On retrouve aussi Bernard Brault, photographe de presse spécialisé dans le sport et les spectacles. Monsieur Brault travaille pour le journal La Presse depuis la fin des années 1980. Il a couvert la plupart des événements sportifsd'envergure et a reçu un grand nombre de prix pour ces images. Il est considéré comme l’un des meilleurs photographes de presse du Canada.

Plusieurs autres photographes ont fait aussi carrière au journal, dont notamment les frères Roger St-Jean et Réal St-Jean, Yves Beauchamp, Pierre McCann, Caroline Hayeur, Rémi Lemée, Denis Courville, Robert Mailloux, Jean Goupil, Robert Nadon, Armand Trottier et Paul-Henri Talbot.

Ce fonds d’archives se compose aussi de photographies en provenance du journal Montréal-Matin qui fut la propriété de La Presse de 1973 jusqu’à la fermeture du journal le 27 décembre 1978. Quelques documentations thématiques complètent le fonds .

Source du titre composé propre
Titre correspondant au contenu de l'unité de description

Notes générales
Le fonds La Presse est en cours de traitement.

Termes rattachés
Actualité
Cinéma
Desilets, Antoine, 1927-
Gravel, Michel, 1936-
La Presse (Journal)
Livres
Montréal-Matin (Journal)
Photographie de presse
Sports
Économie domestique

Aide   Panier vide