Description fonds - Bibliothèque et Archives nationales du Québec

PISTARD

Cote : P60


Centre : BAnQ Rimouski et BAnQ Gaspé


Titre, Dates, Quantité
Fonds du Séminaire de Saint-Germain-de-Rimouski . - 1839-1968
- 46.67 mètre(s) linéaire(s) de document(s) textuel(s)
- 10425 photographie(s)
- 10 plan(s)

Notice biographique/Histoire administrative
Le 22 décembre 1853, le curé de Saint-Germain de Rimouski, Cyprien Tanguay demande à l'Archevêque de Québec l'autorisation de fonder un collège industriel ayant pour mandat d'instruire ceux qui désirent faire carrière dans le commerce, l'agriculture, la mécanique et la navigation. Le 7 février 1854, Mgr Turgeoin autorisait le projet. Les cours débutèrent au printemps 1855 dans la maison dite Crawley. Par la suite, ils déménagèrent au sud de la rue Saint-Germain, dans ce que l'on appelait le hangar Lepage et y demeurèrent jusqu'en 1862. À cette date, la construction de la nouvelle église paroissiale était terminée. On céda alors l'ancienne aux étudiants du collège. En 1863, la vocation de l'institution change pour devenir un collège classique. En 1867, lors de l'érection canonique du diocèse de Rimouski, Mgr Jean Langevin, évèque du nouveau diocèse est nommé supérieur du collège. Sous son impulsion, le collège sera érigé canoniquement en Petit Séminaire en 1870 et affilié à l'Université Laval dès 1872. Désireux de mieux répondre aux besoin des Séminaristes, il fait construire un nouvel édifice. En 1876, on inaugure le nouveau Séminaire. Cependant, en avril 1881, il est complètement détruit par les flammes. Les Soeurs de la Congrégation de Notre-Dame établies à Rimouski depuis 1855, vendent leur couvent au Séminaire le 11 mai 1882. Afin de répondre à la clientèle sans cesse croissante, on ajoute en 1905 une aile qui domine l'ancien couvent d'un étage. En 1918, on sent à nouveau le besoin d'agrandir le Séminaire afin qu'il puisse accueillir cinq cents élèves. La pierre angulaire est bénite en 1921 et l'inauguration officielle aura lieu quatre ans plus tard. Le Grand Séminaire emménage dans ses propres locaux en 1943, en occupant l'ancienne Maison des retraites fermées des Soeurs de l'Immaculée-Conception, située sur l'avenue Saint-Jean Baptiste. EN 1950, un incendie détruit une partie de la ville de Rimouski. Le Séminaire n'est pas épargné. La partie de l'ancien couvent et une section des nouvelles ailes de 1925 sont détruites. Le Séminaire de Rimouski s'est annexé plusieurs écoles au cours des années : l'École d'Agriculture (1926), l'École d'Arts et métiers connue plus tard comme étant l'École Technique (1936), à laquelle on rattachait l'Institut maritime (1944); l'École de commerce (1944); l'École normale Tanguay (1958). Ces différentes écoles, à l'exception de l'Institut maritime, sont administrées par des corporations civiles autonomes et relèvent toutes du Séminaire de Rimouski. En 1967, avec la réforme du système de l’éducation, le Séminaire vend son patrimoine immobilier au Gouvernement du Québec pour en faire un Collège d'enseignement général et professionnel (CÉGEP). Il cesse du même coup ses opérations d’enseignement. La nouvelle Corporation du Séminaire de Rimouski, constituée en 1970 par la Loi concernant le Séminaire de Saint-Germain de Rimouski (chapitre 79), perpétue toujours sa mission éducative, soit en offrant de la mission pastorale, et à financer des œuvres diocésaines .
Historique de la conservation/Source immédiate d'acquisition
Les archives du Séminaire de Rimouski étaient entreposées dans l'édifice du Séminaire qui est aujourd'hui le Cégep de Rimouski, situé sur la rue de l'Évêché. En 1967, à la suite de la vente du Séminaire au Gouvernement provincial, les archives sont déménagées à la résidence Lionel-Roy, anciennement l'École moyenne d'agriculture sur la rue Saint-Jean Baptiste. À l'été 1991, elles ont été transférées au Grand Séminaire de Rimouski dans les locaux du CÉDAD. EN février 2017, les archives ont été transférées au centre d'archives de BAnQ Rimouski .

Portée et contenu
Le fonds du Séminaire nous informe sur les débuts de l'enseignement classique à Rimouski. À travers lui, il est possible de reconstituer et de comparer les méthodes d'enseignement, la vie des étudiants, les activités parascolaires et aussi de dresser un portrait de la ville de RImouski à travers différents moments de son histoire. Le fonds du Séminaire est constitué d'une très belle série de photographies. Ces dernières nous informent sur le Séminaire et ses occupants, sur plusieurs localités du diocèses de Rimouski et de la province ainsi que sur quelques pays .

Langue des documents
Français, anglais, latin et grec.

Documents connexes
On peut également consulter les fonds de l'École moyenne de l'Agriculture de RImouski (P61), l'École de Commerce de Rimouski (P62), l'Institut Technologique de Rimouski (P63), les fonds Alphone Bélanger (P64), Mgr C-A Carbonneau (P67), F-E Couture (P70), A.A DeChamplain (P71), Mgr Alphonse Fortin (P72), Mgr Antoine Gagnon (P73), Ernest Lepage (P76), Mgr Louis Martin (P77), J-A Moreault (P78), Chanoine François Rioux (P79), et Mgr Lionel Roy (P81).

Aide   Panier vide